À défaut de commenter l'affaire Harvey Weinstein, le producteur le plus puissant d'Hollywood suspecté de harcèlement et d'agressions sexuels sur de nombreuses actrices, Gérard Depardieu a révélé une anecdote pour le moins cocasse sur lui.

Gérard Depardieu règle ses comptes en menançant Harvey Weinstein

En effet, dans les années 1990, le producteur américain aurait tenté d'arnaquer l'acteur français. Et ça, ce n'est pas du tout du goût de Gérard Depardieu qui explique, ce mercredi 18 octobre, au micro de France Inter, qu'il ne s'est donc pas laissé faire.

Je connais bien le Wein­stein en ques­tion, je lui ai tiré les cheveux un jour.

A-t-il commencé à raconter avant de poursuivre son explication :

Je produi­sais le film de Nick Casa­vettes 'Unhook the Stars' et nous avions une série de films à faire avec lui dont le 'She's So Lovely' avec Sean Penn et Robin Wright (...) Nick voulait faire le film, mais c'était distri­bué par Mira­max. Je m'aperçois qu'il (Harvey Weinstein NDLR) nous avait fait un accord où il nous volait carré­ment (...) Je vais voir Harvey dans son bureau. Il me dit 'How are you doing ?' (...) Je lui ai dit : "Har­vey, si tu fais quelque chose, tu vois, mes deux doigts te crèvent les yeux ! Tu touches une chose à ta parole donnée, je te crève les yeux et je te tue".

Les deux hommes s'évitent

Cette histoire a beaucoup amusé Nagui et ses chroniqueurs. Silencieux sur le scandale en lui-même, Gérard Depardieu a simplement précisé ;

Je n'ai pas envie de commenter ce qui se passe en ce moment. À Cannes, on s'igno­rait : je pense qu'il avait très peur.

Il faut dire que l'interprète d'Obélix en impose...