George Michael : Son dernier compagnon revendique l’héritage alors qu’il n’apparaîtrait en aucun cas sur le testament

George Michael : Son dernier compagnon revendique l’héritage alors qu’il n’apparaîtrait en aucun cas sur le testament
Et oui, il n'y a pas que l'héritage de Johnny Hallyday qui est au cœur d'une bataille judiciaire. En effet, les proches de Georges Michael se disputent son héritage à… 170 millions d’euros !

Le 25 décembre 2016, le monde de la musique perdait un grand artiste : George Michael. C’est son compagnon Fadi Fawaz, un coiffeur pour stars d’origine libanaise avec qui il était en couple depuis 2011, qui a découvert le corps inanimé de l’artiste dans sa maison. Or, un an après le décès de la star, les tensions liées à sa succession sont toujours aussi vives.

Un héritage estimé à 170 millions d’euros

De fait, dans ce combat juridique, Fadi Fawaz se retrouve face à Melanie et Yioda, les sœurs de George Michael. Les trois réclament leur part du butin.

Selon le quotidien britannique Daily Mail, le dernier compagnon du chanteur fait croire à la presse et affirme sur les réseaux sociaux être sans le sou depuis maintenant plus d’un an. Il aurait même menacé la famille Michael. Or comme l’a révélé The Sun, le nom de Fadi Fawaz n’apparaîtrait en aucun cas sur le testament du chanteur.

Fadi Fawaz et George Michael

Comme l’indiquent nos confrères du Daily Mail, Melanie et Yioda sont désemparées. En effet, le coiffeur de stars habite toujours dans l’une des propriétés du George Michael.

La situation s’est tellement envenimée qu’elles veulent l’expulser de la maison de Regent’s Park. Pourquoi ne l’ont-elles pas fait avant ? La réponse, c’est que la famille veut à tout prix éviter une scène

Explique une source

Toute la famille le déteste. Elles le veulent hors de la maison sans lui proposer un arrangement. Je ne pense pas qu’il ait une chance de garder la maison, mais il tente de s’accrocher.

Pouvait-on alors lire dans le quotidien.

Et selon vous, qui devrait obtenir l’héritage du chanteur ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :