George Clooney décide de boycotter les hôtels du sultan de Brunei

George Clooney décide de boycotter les hôtels du sultan de Brunei
George Clooney tient à faire preuve de son soutien envers la communauté LGBT. Pour cela, il appelle au boycott des hôtels de luxe qui appartiennent au sultanat de Brunei.

L’acteur de 57 ans a toujours défendu les droits de la communauté LGBT. Il le prouve à nouveau en appelant au boycott de neuf hôtels de luxe en lien avec le sultanat de Brunei. Le sultanat a l’intention de mettre en vigueur une loi qui mettra à mort par lapidation les relations homosexuelles et/ou adultérines. Cette loi devrait être appliquée à partir du 3 avril prochain.

Dans un courrier publié par le site Deadline, l’ancien acteur d’Urgences invite les futurs éventuels clients à ne plus séjourner dans les neuf hôtels du groupe Dorchester Collection, qui appartiennent au sultan de Brunei, Hassanal Bolkiah. Les palaces sont présents en France et en Italie, ainsi qu’aux Royaume-Uni et États-Unis.

Un acteur engagé

George Clooney a visiblement pris la chose très à cœur, si l’on en croit le contenu de sa lettre :

Chaque fois que nous séjournons dans l’un de ces neuf hôtels ou que nous y assistons à des réunions ou à des dîners, nous mettons de l’argent directement dans les poches de personnes qui choisissent de lapider et de tuer leurs propres citoyens parce qu’ils sont homosexuels ou accusés d’adultère. Allons-nous vraiment aider à payer pour ces violations des droits de l’homme ? Allons-nous vraiment aider à financer le meurtre de citoyens innocents ?

Depuis 2013, le sultanat de Brunei est régi par la charia. À partir du 3 avril, le nouveau Code pénal permettra la flagellation pour les femmes qui avortent, ainsi que la peine de mort pour les homosexuels et les citoyens jugés coupables d’adultère.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :