Gad Elmaleh est en colère ! Face aux nouvelles mesures gouvernementales annoncées par Jean Castex fin décembre pour lutter contre la 5e vague de la Covid-19, l'humoriste français de 50 ans a bien du mal à maintenir ses représentations partout en France. Comme une grande partie du monde de la culture, la star doit jongler avec les jauges imposées dans les différentes salles de spectacle.

Résultat : il doit annuler plusieurs représentations de son nouveau one man show intitulé Ailleurs. En effet, depuis le début de l'année, aucune salle de concert ou de spectacle ne peut recevoir plus de 2 000 spectateurs par représentation.

Des règles "injustes" selon lui

Une mesure "injuste" pour Gad Elmaleh, qui s'est plaint de la gestion de la crise par le gouvernement d'Emmanuel Macron chez nos confrères de RTL. Il a ainsi expliqué à Yves Calvi dans l'émission Laissez-vous tenter :

C'est totalement injuste dans la mesure où on n'a pas prouvé encore que dans les salles de spectacles il y avait des problèmes de contaminations. Il y a eu des essais qui ont été faits. On a fait 70 spectacles dans des grandes salles, on n'a jamais eu de problème de cluster ni été contactés par l'ARS (L'Agence régionale de santé, NDLR)

Mécontent, Gad Elmaleh n'a pas hésité à critiquer le manque de considération de Jean Castex pour le monde de la culture.

Il a donné rendez-vous à la population française le 5 janvier pour faire un point. Jean Castex ne s'est pas pointé au rendez-vous. Il ne s'est pas excusé. Quand on plante une personne, soit on avertit, soit, on s'excuse. Quand on plante plus de 60 millions de personnes, on envoie un petit mot quand même.

A lâché le comédien, qui a affirmé avoir du mal à suivre les annonces du gouvernement.

Gad Elmaleh lâche ses coups contre le gouvernement

Après deux ans de pandémie mondiale, pour Gad Elmaleh, la culture pourrait être un exutoire pour les Français. Le comédien poursuit :

Dans les salles de spectacle il se passe quelque chose de bon pour nos âmes et nos cœurs. On parle de nos corps, mais il faut que nos esprits, nos âmes, nos cœurs s'apaisent. Il faut qu'on se retrouve, il faut qu'on se réunisse, il faut qu'on rie ensemble, qu'on chante ensemble

Cependant, l'humoriste a déclaré qu'il comprenait que les concerts "débout, où on enlève masque, où on saute en l'air et s'embrasse" soient prohibés. "Mais quand on est assis, qu'on regarde dans la même direction, qu'on a un masque et qu'on est vaccinés, il y a très peu de chance pour qu'on soit contaminant," a-t-il conclu.

Des annulations en cascade

En tournée jusqu'en mars 2022, Gad Elmaleh a d'ores et déjà annulé plusieurs représentations. En effet, les dates prévues à Rennes, à Pau et à Brest fin janvier ont été décalées voir annulées. Et visiblement ça ne fait que commencer...

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par GAD (@gadelmaleh)