Flavie Flament @Dr

Flavie Flament « laminée » par sa propre mère : « je n’étais pas intelligente, pas jolie, juste moche »

Contrairement à ce que l'on peut imaginer, Flavie Flament a très longtemps été mal dans sa peau. De nombreux complexes lui gâchaient l'existence. La célèbre animatrice se livre au sujet de sa mère qui a eu un impact très néfaste sur elle.

Flavie Flament est une femme épanouie, active sur les réseaux sociaux, elle n’hésite pas à poster des photos d’elle au naturel, sans maquillage. Si elle paraît rayonnante aujourd’hui, cela n’a pas toujours été le cas. En effet, l’animatrice a vécu des moments difficiles dans son adolescence. Peu valorisée par sa mère, elle avait une très mauvaise estime d’elle-même, au point de développer des troubles alimentaires.

Flavie Flament : sa mère a eu un impact néfaste

Faustine Bollaert a donc pensé à Flavie Flament pour témoigner et raconter son histoire dans le dossier consacré à la confiance en soi de son magazine, Entre nous. Elle revient donc sur son parcours de vie et sa relation avec sa mère :

Le regard qu’on a posé sur moi a été vraiment défaillant. J’ai été à la fois adulée par mon grand-père et laminée par ma mère, pour laquelle je n’étais pas intelligente, pas jolie, juste moche et grosse. Dès l’âge de 11 ans, je devais me peser tous les matins, elle ne m’emmenait jamais faire des courses avec elle car elle estimait que je n’étais pas assez belle ou mince… Toute la confiance que mon grand-père m’insufflait d’un côté était cassée de l’autre !

Flavie Flament @DR

« A l’époque, je ne mangeais pas »

Toute sa jeunesse Flavie Flament a été complexée. Très vite, elle a pris de mauvaises habitudes alimentaires. Désormais, épanouie, et maman de deux grands garçons de 18 et 26 ans, l’animatrice réalise que son manque de confiance en elle lui a gâché une partie de sa jeunesse :

Quand je vois des photos de moi à 20-25 ans, je me dis que si j’avais su, j’en aurais profité davantage.

Plaisante-t-elle.

A l’époque, je ne mangeais pas, je n’osais pas me mettre en maillot, je n’étais pas fière de moi du tout ! J’avais été élevée dans le culte du physique par une mère qui pensait que je n’y arriverais que par ce biais. Et ce qui est fou, c’est qu’aujourd’hui, alors que je n’ai plus 20 ans ni le corps de cet âge-là, je profite tellement plus de ce que je suis ! J’ai beaucoup moins de complexes qu’avant.

Vous pouvez retrouver l’interview de Flavie Flament dans le magazine Entre nous, n°6, du 23 juin 2022.

Article modifié le 29/06/2022 11 h 54 min

Derniers articles