Faustine Bollaert partage les messages étonnants qu’elle reçoit sur la Toile

Faustine Bollaert partage les messages étonnants qu’elle reçoit sur la Toile
Faustine Bollaert n’a pas manqué de partager sa surprise face aux messages qu'il lui arrive fréquemment de recevoir sur Instagram. On vous en dit plus.

Faustine Bollaert a l’habitude d’accueillir de nombreuses personnes avec diverses histoires de vie ou diverses particularités sur le plateau de Ça commence aujourd’hui. L’émission testimoniale est un véritable carton et certains des animateurs de la présentatrice lui font des requêtes bien singulières.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Faustine Bollaert (@faustinebollaert)

Des photos de ses pieds

Si Faustine Bollaert compte un jour éventuellement avoir pour sujet le fétichisme des pieds, elle n’aura pas besoin d’aller bien loin pour trouver des personnes concernées. En effet, il semblerait que des nombreux hommes, vouant un véritable culte pour les pieds, envoient à Faustine Bollaert des messages privés sur Instagram.

C’est ce dimanche 24 avril 2022 qu’elle a partagé un des messages qu’elle a pu recevoir. Dans celui-ci, un internaute lui disait alors : « J’adorerais voir tes pieds ».

Cela n’a pas manqué d’interpeller l’animatrice qui a ajouté en légende de cette capture d’écran :

Il faudra quand-même m’expliquer ces dizaines de messages que je reçois… sur mes pieds.

Faustine Bollaert partage les messages étranges qu’elle reçoit @Instagram

Une émission bouleversante

Dernièrement, sur le plateau de Ça commence aujourd’hui, Faustine Bollaert a pu recevoir Gabrielle Lazure, l’actrice d’Un si grand soleil. Elle venait prendre la parole sur le sujet suivant : Mère toxique, comment se libérer et avancer ?

Quand on revenait de l’école, je voulais passer du temps avec elle mais elle était toujours au travail. Parfois, elle mettait un plaid sur ses genoux et elle se caressait quand on était à côté d’elle. Comme si on n’était pas là. A l’adolescence, j’ai commencé à prendre des drogues psychédéliques comme une fuite. Elle l’a su, je lui ai écrit un mot. Elle m’a dit : ‘il ne faut pas faire ça, tu vas faire des bébés déformés’ puis : ‘si tu as vraiment besoin d’en prendre, je peux en avoir de la pure’. C’est la maman qui devient le dealer.

Des propos qui n’ont pas manqué de choquer Faustine Bollaert , heureuse maman d’Abbie et de Peter.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :