Enora Malagré en couple : Ses tendres confidences sur son compagnon

Enora Malagré en couple : Ses tendres confidences sur son compagnon
Interrogée par le magazine ELLE, Enora Malagré a fait de tendres confidences à propos de son couple. La chroniqueuse a expliqué qu'Hugo, son compagnon, lui est d'un véritable soutien dans son combat contre l'endométriose.

Atteinte d’endométriose, comme elle l’avait révélé lors d’un prime de Touche pas à mon poste en 2017, Enora Malagré lutte quotidiennement contre cette maladie. Un combat qu’elle a choisi de partager dans son premier ouvrage, intitulé Un cri du ventre.

À quelques jours de la sortie du livre, qui paraîtra le 8 octobre prochain aux éditions Leduc, la chroniqueuse s’est longuement confiée auprès du magazine ELLE. Enora Malagré a notamment assuré qu’elle peut aujourd’hui s’appuyer sur l’aide d’Hugo, son nouveau compagnon.

Enora Malagré a trouvé « un homme doux, solide et attentif »

À propos de l’impact de sa maladie sur sa relation avec l’homme qui partage sa vie, la chroniqueuse de De quoi j’me mêle s’est d’abord montrée rassurante, en déclarant :

J’ai de la chance car ma vie sexuelle n’est pas touchée par l’endométriose.

Enora Malagré a ensuite affirmé avoir vécu quelques moments difficiles avec Hugo, notamment au début de leur histoire d’amour, à cause de l’endométriose. Cependant, son compagnon s’est rapidement imposé comme un rempart pour elle. La comédienne de 39 ans a en effet ajouté à ce sujet :

C’est parfois pénible lors des premières rencontres. Je me souviens de ce dîner où j’ai rencontré mon compagnon, curateur au Palais de Tokyo. La crise est venue d’un coup. Je lui en ai parlé, et tout de suite je lui ai donné accès à mon intimité – et pas la meilleure part de la mienne ! (…) J’ai d’ailleurs la chance d’être tombée sur un homme doux, solide et attentif qui m’accompagne. Mais ce n’est pas simple de vivre cette maladie en couple.

L’animatrice a poursuivi en expliquant qu’à une période compliquée, elle avait tendance à boire plus que de raison :

La maladie m’a amenée à prendre des médicaments qui m’ont fait gonfler, puis dégonfler. Et j’ai surtout arrosé ça d’une grande quantité d’alcool. Ça plus le fait de m’être vue à l’antenne… Aujourd’hui, les exercices que je fais avec mon psy qui me suit depuis sept ans, consistent à identifier à nouveau certaines parties de mon corps.

Désormais, en plus d’un suivi thérapeutique, Enora Malagré peut donc compter sur la présence sans faille d’Hugo pour surmonter ses épreuves.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :