Denis Brogniart : Ce geste fort qu’il a réalisé pour son père, mort d’un cancer

Denis Brogniart : Ce geste fort qu’il a réalisé pour son père, mort d’un cancer
Voir le diaporama
1 Photos
denis-brogniart-ce-geste-fort-qu-il-a-realise-pour-son-pere-mort-d-un-cancer
Denis Brogniart : Ce geste fort qu’il a réalisé pour son père, mort d’un cancer
denis-brogniart-ce-geste-fort-qu-il-a-realise-pour-son-pere-mort-d-un-cancer

Denis Brogniart © SYLVAIN BUNEL / ALP / TF1

Dans quelques jours, Denis Brogniart sortira son tout premier roman. Dans une récente interview, l'animateur de Koh-Lanta a eu une pensée émue pour son père, à qui il dédie cet ouvrage.

Auteur de l’ouvrage « Un soldat presque exemplaire » qui sortira dans les prochains jours, Denis Brogniart a révélé à nos confrères de Femme Actuelle pourquoi ce livre est un véritable hommage à son papa, décédé il y a de nombreuses années.

Denis Brogniart : Ce geste fort qu'il a réalisé pour son père, mort d'un cancer
Denis Brogniart © SYLVAIN BUNEL / ALP / TF1

Premier roman pour Denis Brogniart

Le 3 mars prochain, le tout premier roman de Denis Brogniart « Un soldat presque exemplaire« , sera disponible en librairie. Un rêve pour le présentateur de Koh-Lanta, qui a pu voir le jour grâce au confinement. En effet, c’est pendant celui-ci, au printemps dernier, que l’animateur de TF1 a pu prendre sa plume et écrire de A à Z ce récit, inspiré d’une histoire vraie.

Cette histoire raconte notamment celle d’un héros de guerre victime d’un syndrome post-traumatique qui essaye de se reconstruire. En l’écrivant, Denis Brogniart a pu faire une petite incursion dans le monde militaire, un domaine qu’il affectionne plus particulièrement. D’ailleurs, il y a quelques mois, en annonçant qu’il avait écrit un livre, il avait déclaré que s’il n’était pas devenu celui que l’on connaît tous, il serait sûrement entré dans l’armée.

Denis Brogniart a rencontré le héros de son histoire

Si Denis Brogniart a pris son courage à deux mains et s’est décidé à écrire un livre, c’est parce qu’il a rencontré Stanislas. Ce héros de son roman est réel, et c’est lorsqu’il est devenu parrain des blessés de guerre que le présentateur a eu vent de son histoire. Cette descente aux enfers du combattant, cette difficulté à s’en sortir, il a directement vu là un bon sujet d’écriture. Mais pas seulement pour sortir un livre, pour montrer aussi que la blessure psychique chez les militaires existe vraiment.

D’ailleurs, Stanislas n’a pas mis longtemps avant d’accepter le projet de Denis Brogniart. Le présentateur de Koh-Lanta a alors fait plusieurs sessions d’entretien avec lui, avec des collègues ou supérieurs, mais également avec sa femme. En effet, cette dernière, qui fait partie intégrante de l’histoire, devait accepter le projet pour que le récit se fasse. Heureusement, grâce à la persuasion de l’animateur, celle-ci a  accepté de raconter son histoire pour la première fois.

Un livre dédié à son papa

Ce livre est aussi une façon de rendre hommage à son papa, mort à l’âge de 49 ans d’un cancer. Denis Brogniart a perdu son père très jeune et en tant que fan du monde militaire, il ne fait aucun doute qu’il aurait apprécié le livre de son fils. Touchant, le présentateur révèle également à quel point la présence de son père lui manque au quotidien :

Vous savez, c’est incontestablement la personne qui me manque le plus sur cette basse Terre

Denis Brogniart explique également que la première personne à qui il aurait envoyé le roman aurait été son père. En effet, il avait fait des études de lettres et écrivait bien. Il aurait aimé avoir son approbation.

Si on lui avait demandé de son vivant ce qu’il aurait rêvé que ses enfants fassent, l’écriture d’un livre eut été l’un de ses souhaits. C’est aussi pour ça qu’il était important de lui dédier, j’ai un peu réalisé ce souhait

A la place, l’animateur de TF1 a fait participer sa femme. Il lui envoyait chaque semaine ses écrits afin qu’elle relise et valide son œuvre. Parmi les personnes qui ont pu lire le roman avant la publication, il y a eu également Patrice Dard, le fils de Frédéric Dard et oncle de son épouse, Thomas Hervé, critique littéraire et Guillaume Robert, son éditeur.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :