Demi Moore entièrement nue en Une du magazine Harper’s Bazar

Demi Moore entièrement nue en Une du magazine Harper’s Bazar
Demi Moore a posté, sur sa page Instagram, la prochaine couverture du magazine américain Harper's Bazaar. Elle y pose complètement nue et démontre qu’à 56 ans, l’actrice est toujours superbe.

Vingt-huit ans après la célèbre couverture de Vanity Fair, où elle avait posé nue au moment de sa seconde grossesse, Demi Moore se prête de nouveau à l’exercice. En effet, alors que va sortir son autobiographie Inside Out, l’actrice américaine dévoile un peu de son intimité à la comédienne Lena Dunham. Cette dernière l’a interviewée pour le numéro d’octobre du magazine de mode Harper’s Bazaar.

Une question de survie

A cette occasion l’actrice ne cache rien d’elle. A commencer par son physique de rêve. En tenue d’Eve, Demi Moore pose nue au bord d’une piscine, un énorme chapeau rose sur la tête. Et la phrase d’accroche interpelle :

Demi Moore révèle tout : l’amour, la perte et sa victoire contre l’addiction.

Un cliché qui rappelle celui d’elle enceinte pour Vanity Fair en 1991.

Ainsi, la star de Ghost, qui est interrogée par son amie Lena Dunham, n’a échappé à aucune question.

Elle parle notamment de sa sobriété comme d’un cadeau. Alcool, drogues… Elle s’est soignée à la vingtaine, a replongé à la quarantaine et s’est à nouveau retrouvée en devenant quinqua. Finalement, une renaissance qu’elle compare à ses accouchements :

C’était très important pour moi de donner la vie par voie naturelle parce que je ne voulais pas manquer un seul moment. Et avec ça, j’ai fait l’expérience de la douleur. Donc être sobre, ça veut dire ne pas manquer un seul moment de vie, même si ça signifie avoir mal.

Outre sa lutte contre les addictions, Demi Moore est également revenue sur son enfance difficile.

C’est une histoire de survie, de succès et d’abandon de soi – mais aussi de résilience.

De son enfance chaotique, elle narre une scène bouleversante qui l’a vue « mettre ses petits doigts dans la bouche de sa mère pour enlever les cachets qu’elle essayait d’avaler ».

Quelque chose de très profond en moi a changé à ce moment-là et n’est jamais revenu. Mon enfance était finie.

S’est-elle souvenue.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :