Demi Lovato hospitalisée en urgence : Une infirmière révèle les drogues qu’elle a ingérées

Demi Lovato hospitalisée en urgence : Une infirmière révèle les drogues qu’elle a ingérées
Depuis son hospitalisation d'urgence suite à une overdose, les rumeurs vont bon train sur les substances que Demi Lovato a ingérées. Mais c'était sans compter sur l'infimière en charge de la chanteuse qui vient de tout révéler !

La nouvelle avait choqué ses fans et le monde de la chanson : retrouvée inconsciente par les secours, Demi Lovato avait été hospitalisée d’urgence. La raison ? La jeune femme a fait une overdose. Si beaucoup de médias américains avaient évoqué une overdose à l’héroïne, la famille de la jeune femme avait rapidement démenti l’information. Toutefois, les propos de l’infirmière en charge de la chanteuse viennent fragiliser leurs propos…

Son infirmière fait des révélations !

C’est ce mardi 24 juillet que Demi Lovato a été retrouvée inconsciente à son domicile de Los Angeles. À seulement 25 ans, celle qui a connu de nombreux problèmes de drogues et d’alcool, expliquait être sobre depuis 6 ans. Néanmoins, Demi Lovato semble être retombée dans ses vices.

En effet, si la jolie brune a très vite été prise en charge par les secours, elle n’aurait pas voulu coopérer avec l’équipe médicale et dévoiler la substance ingérée avant le drame rapportent nos confrères de Voici. Malgré que sa famille ait démenti les rumeurs qui disaient que la jeune femme avait faire une overdose d’héroïne, l’infirmière en charge de celle-ci a un tout autre discours. En effet, selon les informations du Daily Mail, Demi Lovato aurait bien consommé de l’héroïne. Son infirmière en charge révélé qu’elle aurait aussi pris de la méthamphétamine : un stimulant de synthèse extrêmement dangereux et addictif que l’on trouve généralement sous forme de cristaux.

Si la jeune femme s’est réveillée et semble aller mieux, il semblerait qu’elle doive désormais faire le tri dans ses amis. En effet, selon les médias américains la jeune femme aurait été influencée par de mauvaises fréquentations

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :