On doute fort que Demi Lovato partage de nouveau l’anecdote qui a créé une véritable polémique sur les réseaux sociaux. C’est en répondant à un Q&A avec ses abonnés sur Twitter, que l’interprète de Sorry Not Sorry est revenue sur la plus grosse blague qu’elle a faite à l’un de ses proches.

C’est son garde du corps qui avait fait les frais de la malicieuse chanteuse.

J'ai engagé une femme à Las Vegas et je l'ai envoyée dans la chambre de Max pour le surprendre. Elle est entrée dans sa chambre sans sa permission et lui a attrapé ses parties intimes. Il a complètement paniqué.

Les internautes lui sont rapidement tombés dessus, l’accusant notamment d’avoir ainsi approuvé une agression sexuelle.

Demi Lovato a alors supprimé son tweet.

Demi Lovato s’excuse d’avoir pu « offenser »

Sur son compte Twitter, la chanteuse s’est exprimée. Elle s’est d’abord emportée face aux nombreuses critiques qu’elle a alors pu recevoir.

Je vous jure. Je pourrais écrire quelque chose sur mon envie de jelly beans et ça offenserait quelqu'un. Pour tous ceux qui me jugent, écoutez les paroles de Warrior et vous aurez peut-être plus de compassion pour quelqu'un qui a simplement fait une erreur. Je sais ce que c'est d'être abusée sexuellement. Pas besoin de m'éduquer.

Par la suite, l’ancienne meilleure amie de Selena Gomez a déclaré :

Désolée si cela a offensé quelqu'un.

Demi Lovato : Accusée d’être à l’origine d’une agression sexuelle, elle s’excuse !