Corinne Masiero s’en prend violemment à Roselyne Bachelot !

Corinne Masiero s’en prend violemment à Roselyne Bachelot !
Après s’être mise nue sur la scène des César pour soutenir les intermittents, Corinne Masiero a attaqué Roselyne Bachelot, ministre de la Culture qui a critiqué son action.

C’est l’un des moments les plus commentés de la dernière cérémonie des César. La comédienne Corinne Masiero s’est mise nue sur scène le 12 mars pour soutenir les intermittents.

Corinne Masiero sur la scène des César @Canal plus
Corinne Masiero sur la scène des César @Canal plus

Une initiative décriée par certains, comme ces députés qui ont écrit au procureur de Paris pour signaler ce qu’ils considèrent être une « exhibition ». Roselyne Bachelot elle-même, ministre de la Culture, a critiqué l’ensemble de la soirée des César :

Ce qui m’a frappée, c’est que finalement, le côté ‘meeting politique’ de cette affaire a nui à l’image du cinéma français, alors qu’il est massivement aidé. C’est navrant de voir des artistes piétiner leur outil de travail. Sur les réseaux sociaux, il s’est sécrété une antipathie absolument incroyable.

La réponse de Corinne Masiero

Des critiques qui n’ont fait ni chaud ni froid à Corinne Masiero d’après ce qu’elle a déclaré à BFMTV :

Je n’ai pas envie de répondre à madame Bachelot, ni aux chiens de garde du gouvernement, parce que je ne les écoute pas. Par principe, je ne les écoute pas. Ce qui est dommage, c’est qu’elle aurait pu me le dire, parce qu’elle était dans la salle au début semble-t-il et elle s’est barrée. Si elle a des choses à dire, elle les dit en face, déjà, ajoute-t-elle. Les paroles, on s’en fout. Moi, je m’en fous complètement. Maintenant, c’est des actes. Qu’est-ce qu’elle a proposé comme acte ? Elle n’a rien proposé.

La ministre de la Culture pourra-t-elle rester en place ?

Des propos qui rejoignent ce qui semble être l’avis général du monde de la culture. Celui que Roselyne Bachelot n’agit pas assez pour en aider les acteurs. Certains commencent même à appeler à sa démission et ce qu’elle a pensé des César ne va pas aider à la réconcilier avec le monde du cinéma.

On se demande si même une fois passée la crise du coronavirus, la ministre parviendra à garder assez de soutien pour pouvoir être efficace à son poste ou si elle sera devenue si impopulaire qu’il lui faudra laisser la place à quelqu’un d’autre.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :