Chantal Goya accuse Patrick Sabatier de l’avoir piégée !

Chantal Goya accuse Patrick Sabatier de l’avoir piégée !
Chantal Goya n'est pas prête à oublier jour où elle a perdu les pédales face à Patrick Sabatier dans Le Jeu de la vérité. Pour la chanteuse, l'animateur lui a tendu un piège.

L’univers féerique de Chantal Goya a toujours su séduire les plus jeunes. La majorité de ses tubes ont bercé plusieurs générations. Souvent jugée sévèrement par les adultes, la chanteuse avait choisi d’ignorer les critiques. Hélas, un soir de décembre 1985, sa présence au Jeu de la Vérité marque le début d’une longue période de vaches maigres. Presque 30 ans plus tard, elle fustige celui qu’elle considère être le faiseur de trouble.

« C’était ça ou je me levais pour gifler Sabatier »

Le principe du Jeu de la Vérité était simple autant que déroutant : une célébrité devait répondre aux questions de téléspectateurs. Malgré ses deux jokers, en acceptant ce règlement strict, Chantal Goya ignorait qu’une téléspectatrice allait faire vaciller tout son équilibre psychologique mais aussi médiatique.

Pensez-vous qu’il soit nécessaire de paraître une toute petite fille aux yeux des enfants que vous confinez dans un système abêtissant ?

Face à un plateau médusé et principalement composé d’enfants acquis à sa cause, Chantal Goya a préféré jouer la carte de la sécurité plutôt que de s’enflammer. En effet, la chanteuse a délibérément choisi d’esquiver cette énième critique virulente et s’est levée chanter pour son public.

Face à cette agression, je me suis réfugiée dans mon personnage de Marie-Rose. C’était ça ou je me levais pour gifler Sabatier.

Critiquée par la presse, houspillée par la critique, les plus folles rumeurs circulent sur la santé mentale de Chantal Goya. Du reste, cette séquence est encore régulièrement présente dans les bêtisiers. De plus, au niveau notoriété, c’est un désastre. Dans Le Journal du Dimanche, Chantal Goya avoue qu’elle a longtemps subi les conséquences de ce comportement pour le moins étrange.

C’est elle qui a charbonné pour régler l’ardoise fiscale du couple en multipliant les galas

Presque trente-cinq ans après ce tournant dramatique qui aurait pu démolir sa carrière, elle en profite même pour régler ses comptes avec le présentateur de l’émission. Pour Chantal Goya, tout avait été préparé à l’avance par Patrick Sabatier en personne. Tout ça, dans l’optique d’une sordide vengeance.

Quelques semaines plus tôt, j’avais dit tout le mal que je pensais de cette émission. Ils ont voulu me le faire payer.

Ce n’est malheureusement pas la seule artiste qui a mal vécu l’expérience du Jeu de la Vérité. À l’époque, même la toute jeune Sophie Marceau en avait fait les frais.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :