Camille Lellouche : Sa nouvelle chanson pour ceux qui bravent le confinement

Camille Lellouche : Sa nouvelle chanson pour ceux qui bravent le confinement
C'est en chanson que Camille Lellouche a décidé de s'exprimer face à ceux qui bravent le confinement. Les internautes ont été émus.

Découverte grâce à sa participation à The Voice en 2015, Camille Lellouche est depuis devenue une star d’Instagram, multipliant les vidéos humoristiques. Depuis le début du confinement, la jeune femme fait le buzz sur Instagram avec sa chanson Coco Corona, dans laquelle elle parodie l’épidémie de coronavirus. Un succès inattendu, devenu l’hymne français du confinement, avec plusieurs millions de vues en quelques jours. Le titre est déjà disponible sur les plateformes de téléchargement.

Ce dimanche 12 avril, la jeune femme a décidé de pousser un nouveau coup de gueule en chanson.

Camille Lellouche agacée par ceux qui ne respectent pas le confinement

Alors que la situation ne s’arrange pas et que la France est confinée jusqu’au 10 mai, certains continuent à braver les mesures de distanciation sociale et à sortir de chez eux. Une situation qui a le don d’agacer Camille Lellouche, qui elle, est bien confinée depuis quatre semaines.

C’est pourquoi, ce dimanche 12 avril sur Instagram, c’est devant son piano et le ton grave, que Camille Lellouche a décidé de s’adresser à ces personnes en chanson.

Pourquoi pourquoi pourquoi ? On te dit de rester chez toi, et toi t’écoute pas. Pourquoi être aussi têtu, égoïste ? Y en a qui meurent à cause de toi, si tu restes pas chez toi, ça sera pire, même pour toi. Pense à ceux qui se battent pour que ça ne t’arrive pas.

Des paroles touchantes, qui ont déjà été écoutées plus de 650 000 fois. Les personnalités sont nombreuses à avoir validé le morceau, à l’image de Cyril Lignac, Gad Elmaleh ou encore Benjamin Samat. Nul doute que cette chanson fera elle aussi le tour de la planète.

View this post on Instagram

Pourquoi Pourquoi Pourquoi…

A post shared by Camille LELLOUCHE (@camillelellouche) on

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :