Black M dévoile le comportement déplacé du médecin à la naissance de son fils

Black M dévoile le comportement déplacé du médecin à la naissance de son fils
Heureux papa de deux enfants, Black M a partagé une anecdote concernant la naissance de son fils en 2012, prouvant que la célébrité n’a pas que du bon.

Le chanteur Black M vit le bonheur parfait auprès de sa compagne, Léa Djadja que les téléspectateurs peuvent retrouver sur M6 dans l’émission Incroyables Transformations. L’heureux couple a pu accueillir leur petite fille Sinaa le 20 septembre 2020. Ils étaient alors déjà les parents du petit Isaac né le 13 mars 2012.

D’ailleurs, durant l’accouchement ayant donné naissance au petit bout de choux, Black M a vécu une situation plutôt cocasse qui n’a pas manqué de le mettre en rogne.

Black M et Léa Djadja parents d'une petite fille, découvrez son prénom
Black M et Lea Djadja @DR

Une médecin qui choisit mal son moment

Invité sur le plateau de l’émission QG présentée par Guillaume Pley et Jimmy Labeuu, Black M a bien voulu partager une anecdote qui n’a pas manqué de le marquer. Il faut dire que celle-ci s’est passée le jour de la naissance de son fils Isaac le 13 mars 2012.

En tant que célébrité, Black M est forcément un visage connu d’une majorité de personnes. Mais un médecin a décidé de choisir le plus mauvais des moments pour lui demander une photo.

À la naissance de mon fils, on m’a demandé un selfie au moment où le petit est sorti du ventre de Léa.

a-t-il déclaré.

Cette situation n’a pas du tout plu au chanteur puisque son enfant n’était pas dans la meilleure des formes à ce moment-là. Autant dire que l’intervention du médecin à cet instant précis n’a pas été appréciée.

Mon fils est né prématuré, il ne respirait pas, c’était un cauchemar. Je crois que je n’ai même pas répondu. J’hésitais à le démarrer… C’était une histoire de timing.

Des rendez-vous gênants

Compliqué de vouloir rester discret sur sa santé quand on est une célébrité. Black M en sait quelque chose. Il a poursuivi ses confidences en revenant sur ses rendez-vous médicaux. En effet, lui qui affirme avoir longtemps souffert d’hémorroïdes, n’osait pas aller consulter de peur qu’on le reconnaisse.

J’ai cherché sur Doctolib un médecin très loin de Paris. Une fois, j’ai pris rendez-vous à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) et sur le chemin Léa m’envoyait des avis négatifs pour me dissuader d’y aller. C’était dans une cité : l’endroit était glauque, les portes fissurées… Je voulais faire demi-tour mais c’était trop tard. Finalement, la consultation s’est bien passée, la docteure était âgée et ne m’a pas reconnue.

Dur dur d’être célèbre.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :