Anémone : Des comptes en banque cachés en Suisse ? Son fils s’explique

Anémone : Des comptes en banque cachés en Suisse ? Son fils s’explique
Selon le quotidien suisse Matin, Anémone détenait plusieurs comptes cachés en Suisse dont ses deux enfants pourraient hériter.

Disparue le 30 avril dernier, emportée par un cancer, Anémone n’avait jamais caché son aversion pour les enfants, bien qu’elle ait donné naissance à Jacob et Lili, respectivement en 1979 et 1983. Sa relation avec sa progéniture était loin d’être parfaite, comme elle le faisait comprendre à Gala en 2014 :

Les enfants, ça bouffe, ça bouffe et après ça fout le camp ! (…) Quand vous en avez, vous dîtes adieu à votre personne, à votre vie, à tout !

Celle qui voulait se faire ligaturer les trompes à l’âge de 22 ans n’était cependant pas une mère indigne… ni une fraudeuse du fisc ! En effet, l’actrice possédait des comptes bancaires en Suisse et ses héritiers ont été appelés à se manifester afin de percevoir leur héritage.

Le fils d’Anémone répond à la polémique

C’est d’abord le journaliste de l’AFP, Jean-François Guyot, qui a rapporté sur Twitter, le 8 novembre dernier, les déclarations de l’agent d’Anémone.

Le même jour, le fils de la défunte a pris la parole au micro de Sud Radio et a précisé qu’avec sa petite sœur Lili, ils « avaient besoin de liquidité pour les droits de succession ». Ils ont donc puisé dans ce compte suisse, se servant de « l’argent de la famille ». L’homme de 40 ans indique :

Elle ne s’est jamais cachée d’avoir une famille plutôt bourgeoise. Notre grand-mère, qui résidait en Suisse, a fait un don de son vivant à ma mère. Elle n’est pas dans l’illégalité, elle n’a pas planqué d’argent là-bas.

Défendant la mémoire de sa mère, Jacob ajoute :

Tout le monde s’est imaginé que ma mère avait des comptes cachés en Suisse, ce qui n’est pas vrai du tout ! Même si elle était issue d’un milieu bourgeois, elle a toujours fait la rebelle, c’était une vraie hippie ! Je ne vois pas pourquoi aujourd’hui on traînerait son image dans la boue en s’imaginant des choses.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :