Affaire PPDA : Pourquoi Florence Porcel a été entendue une nouvelle fois

Affaire PPDA : Pourquoi Florence Porcel a été entendue une nouvelle fois
Depuis février dernier, Patrick Poivre d’Arvor est accusé de viol par Florence Porcel. Mais, apparemment, tout n’est pas joué puisque la révélation de SMS donne une nouvelle tournure à cette affaire juridique.

Avant sa plainte contre Patrick Poivre d’Arvor, Florence Porcel a fixé le décor en publiant le livre Pandorini qui raconte implicitement cette relation insidieuse entre elle et son prétendu violeur. En effet, il y est question d’une femme qui raconte les souffrances qu’elle a subies quatorze ans auparavant par un célèbre acteur qui vient de mourir.

Sur son compte Instagram, la chroniqueuse de radio a partagé une partie de son œuvre dans laquelle son personnage principal critique la relation de domination que son violeur lui impose.

Ainsi, cette histoire ressemble beaucoup à celle qu’elle aurait vécue avec le journaliste. Elle explique qu’il lui a fallu quatorze ans de thérapie pour pouvoir se rendre compte que la relation qu’elle avait établie avec l’ancien présentateur télé n’était pas une relation saine, loin de là, lui qui lui avait imposé un rapport sexuel en 2004 et une fellation en 2009. C’est ce qu’elle explique au journal Le Parisien.

Au fond de moi, je sens déjà un sentiment de colère et de malaise. Mais je préfère me dire que j’ai vécu une belle expérience, que je suis amoureuse.

Fin mars, PPDA transmet la photocopie de SMS entre la romancière et Martine P, c’est là où l’histoire se corse.

Des SMS assez « troublants » qui pourraient disculper Patrick Poivre d’Arvor

D’après le média Le Parisien, les messages envoyés par la romancière à son amie sont teintées de fantasme, de fascination, mais aussi de colère. Autant d’éléments qui pourraient nous faire croire qu’il s’agit bien d’une manipulation.

Les conversations entre les deux ex-amies révèlent un mélange de sentiments, entre fantasmes, fascination, colère et accusations.

Par ailleurs, deux SMS ont été dévoilés par le média BFMTV. Le premier message confirme bien cette possibilité, car c’est avec une écriture frénétique que Florence Porcel avoue qu’elle serait heureuse de pouvoir entretenir une relation plus proche avec le journaliste.

Reste à trouver le mec qui veuille bien assouvir mes envies. Je vois Patrick le 29, je vois Patrick le 29, je vois Patrick le 29… Du moins, je l’espère… Il le faut.

Dans le second message, l’animatrice audiovisuelle exprime une attitude changeante où elle souhaite le disculper. Ce vœu est ancien puisque cet échange a eu lieu le  1er décembre 2008. Par ses mots, la femme de 37 ans dévoile aussi qu’elle pourrait bien considérer le reporter comme un pantin, comme celui qui est représenté sur la couverture de son roman Pandorini.

Il y a des jours où je balancerais bien un post anonyme pour dire que le roman parle de PPDA (…) et appeler Closer avec une voix mystérieuse.

Le roman de Florence Porcel illustre bien une manipulation avec ce pantin
Le roman de Florence Porcel illustre bien une manipulation avec ce pantin @ JC Lattès

Malgré tout ces éléments qui ont une valeur juridique. Ainsi, selon les informations de BFMTV, Florence Porcel a été entendue une nouvelle fois par les enquêteurs, afin de s’expliquer sur ces messages. Nos confrères de BFMTV rapportent que l’écrivaine a été longuement entendue par les personnes en charge. « Lors de cette audition éprouvante, elle a répondu qu’elle n’avait jamais caché qu’elle était amoureuse de Patrick Poivre d’Arvor, sans pour autant accepter de se faire violer », précise le média.

Et d’ajouter :

Elle a également expliqué que ces messages avaient été envoyés à une amie sur le mode de la plaisanterie et du fantasme.

 

Deux nouvelles accusations contre PPDA

Ces dernières preuves pourraient permettre à Patrick Poivre d’Arvor de se sortir de cette affaire scabreuse. Au moins en ce qui concerne l’affaire juridique avec cette écrivaine.

Mais d’autres témoignages de femmes révéleraient que le présentateur télé exerçait un « abus de position dominante« . C’est ce que témoigne une enquête publiée par Le Monde. Aussi, deux autres plaintes auraient été lancées contre lui pour viol et harcèlement sexuel.

PPDA n'a pas fini de sortir de ce tunnel noir
PPDA n’a pas fini de sortir de ce tunnel noir @ KCS

Patrick Poivre d’Arvor n’en a donc pas terminé avec les affaires juridiques.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :