PNL : Cette somme colossale que le duo aurait refusé d’Universal

PNL : Cette somme colossale que le duo aurait refusé d’Universal
En 2018, la maison de disque Universal a fait une offre de plusieurs millions d'euros au groupe PNL. Mais les frères ont refusé cette proposition. Pourquoi ?

L’indépendance est la marque de fabrique de PNL. Révélé 2015, le duo formé par Nabil et Tarik Andrieu a considérablement marqué le rap français. En quatre albums, les interprètes de Bené et Au DD se sont hissés au sommet des charts sans accorder la moindre interview, excepté une rencontre pour la revue musicale américaine The Fader.

Les deux frères ont par ailleurs créé leur propre label, baptisé QLF Records et distribué par Believe. Et d’après une enquête réalisée par le média Les Jours et intitulée Rap : Les majors premiers sur le racisme, PNL a décliné une offre particulièrement alléchante pour ne pas rejoindre Universal.

« Pour PNL, signer c’était trahir »

Selon Sophian Fanen, le groupe originaire de Corbeil-Essonnes aurait refusé la somme de trois millions d’euros que leur proposait la maison de disques en 2018. Les deux frères estimaient qu’une signature chez Universal allait à l’encontre de leurs valeurs, comme l’explique une source au journaliste :

Pour PNL, signer chez Universal, c’était trahir. C’était signer sur une major qui a trop maltraité les rappeurs en France. Ils ont vraiment conscience de ça.

En 2018, au moment des faits, le duo avait déjà sorti trois albums et largement conquis la France. Selon le SNEP, ces trois opus – QLF, Le monde ou rien et Dans la légende – sont aujourd’hui respectivement disque de platine, triple platine et disque de diamant. Un succès en partie basé sur la stratégie payante des deux frères, qui ont toujours su préserver le mystère autour de leurs personnalités.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :