Wild : le CSA s’en mêle et ouvre une instruction après les séquences d’urine et de diarrhée de Samantha

Wild : le CSA s’en mêle et ouvre une instruction après les séquences d’urine et de diarrhée de Samantha
"Wild", cette toute nouvelle émission de la chaîne M6 fait parler d'elle en ce moment mais pas pour les bonnes raisons. À la suite de plusieurs plaintes de téléspectateurs, le CSA a décidé d'ouvrir une instruction.

L’émission « Wild » est en ce moment au cœur de toutes les attentions. La cause ? Les séquences diffusées de l’aventurière Samantha en train de déféquer et uriner devant les caméras de Wild .

Des images dégradantes pour Samantha

En plus d’être malade lors du premier épisode, l’aventurière n’a rien lâché et c’est tout à son honneur. Mais pour en rajouter une couche, la production de « Wild » avait diffusé sans floutage et avec les bruitages, les moments où Samantha était prise de diarrhée. Des images dégradantes qui ont choqué bon nombre de téléspectateurs et bien évidemment, l’intéressée. Très remontée contre la production pour ces images dégradantes, elle avait adressé un tweet à ce sujet:

Pas d’images dégra­dantes des candi­dats ? Les brui­tages étaient-ils néces­saires? La rédac­trice en chef calcule son profit, elle.

La chaîne M6 s’excuse mais réitère

La chaine M6 avait tenu à s’excuser en déclarant dans les colonnes du Pari­sien ne pas vouloir lui « nuire ».

Nous sommes déso­lés que cet extrait, très court, ait pu être mal inter­prété, mais les quali­tés de courage, d’ab­né­ga­tion et de soli­da­rité de Saman­tha seront mises en avant dans les prochains épisodes

Seulement, lundi dernier, lors de la diffusion du deuxième épisode, la production a réitéré en filmant Samantha en train d’uriner. Pas un floutage pour cacher ses parties intimes. On veut bien penser, que le concept de « Wild » est avant tout de montrer la difficulté de l’aventure mais n’y a-t-il pas de limites ? Encore une fois, les téléspectateurs ont été choqués de voir Samantha l’aventurière, être filmé le plus naturellement possible en train de baisser sa culotte afin de recueillir son urine pour la boire.

Cette fois-ci, des plaintes ont été signalées au CSA selon les informations de Pure­mé­dias. Le Conseil Supé­rieur de l’Au­dio­vi­suel n’a reçu qu’une dizaine de signalements pour les deux séquences mais cela a été suffisant pour ouvrir une instruction à l’encontre de l’émission  » Wild ». Affaire à suivre…

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :