Violences policières : Isabelle Morini-Bosc somnole sur le plateau de TPMP lors d’un témoignage poignant et choque les internautes

Violences policières : Isabelle Morini-Bosc somnole sur le plateau de TPMP lors d’un témoignage poignant et choque les internautes
Isabelle Morini-Bosc n’a pas manqué de faire se révolter les internautes suite à une séquence pendant laquelle nous pouvons la voir somnoler sur le plateau de TPMP pendant le récit de Michel, victime de violences policières.

Michel a vécu l’enfer le 21 novembre dernier. Ce producteur de musique s’est tout simplement fait tabasser par trois policiers au sein même de son studio d’enregistrement. Les trois représentants des forces de l’ordre ont pénétré illégalement dans le local après avoir vu que Michel ne portait pas son masque.

Michel aurait également été victime de propos racistes lors de son passage à tabac filmé par les caméras de surveillance.

Isabelle Morini-Bosc irrespectueuse ?

Le 26 novembre 2020, Michel était invité sur le plateau de Touche pas à mon poste pour revenir sur ce terrible événement qui fait alors le tour de la toile. Antoine Griezmann mais aussi Kylian MBappé n’ont pas hésité à sortir du silence pour exprimer leur colère et dégoût face aux images de cette agression déplorable.

 

Isabelle Morini-Bosc dans TPMP @ C8
Isabelle Morini-Bosc dans TPMP @ C8

 

Mais alors que Michel racontait sa mésaventure, les internautes n’ont pas pu s’empêcher de remarquer la mollesse d’Isabelle Morini-Bosc qui somnolait alors pendant son récit. Son comportement a alors choqué et été jugé irrespectueux sur la toile.

Un témoignage qui fait froid dans le dos

C’est auprès de son avocate Maître Hafida El Ali que Michel a pris la parole sur TPMP.

Je leur dis ‘Je ne sors pas, j’ai peur’. Je vois un policier qui s’avance dans la fumée, je montre mes mains et là je sors. Là, ils m’attrapent à deux-trois et je les suis dehors. Dans ma vie, je n’ai jamais vécu quelque chose comme ça. Je me suis pris tellement de coups… Je suis censé avoir agressé leur collègue. Vous avez vu le dispositif mis en place ?

De son côté, son avocate a déclaré :

On ne lui a pas notifié ses droits. Quand j’arrive au commissariat, on me demande ce que je fais là, comme j’ai su ce qu’il s’est passé. On lui reproche des violences et lorsqu’on l’auditionne, mon client indique sa version et puis on nous donne la version des policiers. La version c’est que Michel les a attirés dans le studio. On voit dans la vidéo qu’ils rentrent eux-mêmes. C’est illégal. Ils indiquent également qu’il les tire dans les studios, les moleste les trois, il tente de lui prendre son arme. Il appelle du renfort puis se retrouve dans un guet-apen. Je reprends les termes de l’audition. Ils ne savaient pas (ndlr : qu’il y avait des caméras).

Michel a terminé par un message de paix :

Je ne veux pas que l’on confonde ces trois personnes-là (…) qu’on mette tous les policiers dans le même bateau. C’est vraiment important pour moi.

Il s’est rendu à l’IGPN pour déposer plainte.

De son côté, le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin envisage de radier les trois policiers de leur fonction si leur culpabilité est avérée par la justice.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :