TPMP : Delphine Wespiser et Bernard Montiel écartés de l’émission jusqu’aux Présidentielles

TPMP : Delphine Wespiser et Bernard Montiel écartés de l’émission jusqu’aux Présidentielles
Voir la galerie
1 Photos
tpmp-delphine-wespiser-et-bernard-montiel-ecartes-de-lemission-jusquaux-presidentielles
TPMP : Delphine Wespiser et Bernard Montiel écartés de l’émission jusqu’aux Présidentielles
tpmp-delphine-wespiser-et-bernard-montiel-ecartes-de-lemission-jusquaux-presidentielles

Delphine Wespiser et Bernard Montiel @Twitter

Mercredi 20 avril 2022, Cyril Hanouna a dévoilé sur le plateau de TPMP que Delphine Wespiser et Bernard Montiel allaient être évincés de l’émission jusqu’à ce qu’à la fin des élections Présidentielles.

Ce mercredi 20 avril 2022, les téléspectateurs de TPMP ont appris qu’ils n’allaient pas retrouver Delphine Wespiser et Bernard Montiel sur le plateau de l’émission jusqu’à la fin des élections Présidentielles.

La raison ? Ils donneraient trop leur avis sur les candidats.

TPMP : Delphine Wespiser et Bernard Montiel écartés de l’émission jusqu’aux Présidentielles
Delphine Wespiser et Bernard Montiel @Twitter

Un temps de parole qui doit être respecté

Cyril Hanouna a bien voulu en dire davantage sur cette sanction qui a été prise et qui est indépendante de sa volonté.

Pour rappel, nous sommes soumis à un strict temps de parole entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Et tout a été mis en place pour atteindre cet objectif d’ici vendredi soir. On fait des calculs et tout. Et Delphine et Bernard ont donné leur avis. On sait que Bernard Montiel est porte-parole de l’Elysée. Et Delphine a donné son avis également. Donc la chaîne nous conseille de les écarter jusqu’au second tour.

Delphine Wespiser et Bernard Montiel ne comprennent pas vraiment cette décision, eux qui affirment n’avoir fait que donner leur opinion, sans être le porte-parole d’un des deux candidats.

Delphine Wespiser et Bernard Montiel répondent

Présents sur le plateau pour discuter de leur éviction temporaire, Delphine Wespiser et Bernard Montiel ont donné leur avis à ce sujet. L’ancienne Miss France a alors déclaré :

Je ne suis pas porte-parole du gouvernement, je ne suis pas porte-parole d’Emmanuel Macron, ça tout le monde l’a compris, je ne suis pas non plus porte-parole de Marine Le Pen. Je suis juste une porte-parole des Français qui ont été mécontents et qui sont déçus de ce quinquennat. Se faire punir à cause de ça, je trouve que c’est très très très triste pour la démocratie.

Pour Bernard Montiel, cette décision est également incompréhensible :

Je trouve ça curieux d’être condamné à cause de ses amitiés. Je suis ami avec les Macron depuis fort longtemps, bien avant la présidentielle (…) Ce sont des amis que j’adore, que j’aime profondément et que je respecte. Maintenant dans cette émission je n’ai jamais fait de prosélytisme. On peut avoir des amis et ne pas toujours être d’accord.

Nombreux sont les chroniqueurs à trouver leur éviction temporaire ridicule.  Venus en tant qu’invités sur le plateau, leur temps de parole a été décompté.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :