Touche pas à mon poste : un chroniqueur révèle avoir été abusé sexuellement

Touche pas à mon poste : un chroniqueur révèle avoir été abusé sexuellement
View Gallery
1 Photos
un-chroniqueur-de-tpmp-revele-avoir-ete-abuse-sexuellement
Touche pas à mon poste : un chroniqueur révèle avoir été abusé sexuellement
un-chroniqueur-de-tpmp-revele-avoir-ete-abuse-sexuellement

@Instagram Clément Garin

Dans une récente interview, Clément Garin, chroniqueur de "Touche pas à mon poste" sur C8, a révélé être en "rémission" après avoir été abusé sexuellement par un professionnel de santé.

C’est un témoignage bouleversant. Une prise de parole rare que vient de livrer un des chroniqueurs de Touche pas à mon poste. Dans une interview accordée à nos confrères de Télé-Loisirs, l’un des fidèles alliés de Cyril Hanouna affirme avoir été abusé sexuellement par un professionnel de santé. Son nom : Clément Garin ! Originaire d’Agen dans le Sud-Ouest de la France, le jeune homme de 24 ans a fait cette déclaration brutale après avoir annoncé sa « rémission ».

Un chroniqueur de Touche pas à mon poste révèle avoir été abusé sexuellement !
@Instagram Clément Garin

Des problèmes psychologiques à la suite d’abus sexuels

En effet, après plusieurs mois d’absence à la télévision, le jeune homme a fait son retour dans le talk-show de C8 il y a quelques semaines. Depuis, le conseiller de Cyril Hanouna est de plus en plus présent autour de la table, notamment le vendredi. Pour fêter cette bonne nouvelle, Clément Garin a accordé un entretien à Télé-Loisirs. Il revient sur ses derniers mois compliqués. 

J’ai eu beaucoup de problèmes psychologiques à la suite d’abus sexuels commis par un professionnel de santé. J’ai développé un trouble panique avec agoraphobie, une phobie de tout, je ne pouvais plus rien faire, j’étais cloîtré chez moi

Révèle-t-il, avant de se confier sur ses récents problèmes de santé.

En effet, ces derniers mois, Clément Garin a « développé un nodule cérébral, dans le lobe temporal droit ». Pendant plusieurs semaines, le jeune homme a dû faire tout un tas de test pour s’assurer qu’il ne souffrait pas d’une sclérose en plaques « ou plus grave que ça ».

Une fois que tout ça a été mis de côté, maintenant il faut que je vérifie tous les six mois l’évolution de ce nodule, en espérant qu’il n’évolue pas et qu’il reste comme il est. Ce côté-là est terminé (…) Le traitement fonctionne, je suis en rémission (…) et pour le côté traumatique des évènements que j’ai vécus avec ce professionnel de santé, on apprend à vivre avec.

Lâche-t-il.

Les confessions très dures de Clément Garin

Dans cette interview, Clément Garin revient sur cette période traumatisante. En effet, en septembre 2020, le journaliste en herbe avait expliqué souffrir d’une fibromyalgie sur Twitter. Ce n’était pas le cas. Selon lui, le professionnel de santé qui a abusé de lui, lui « faisait miroiter toutes les maladies du monde : la fibromyalgie, la maladie de Lyme, une hypothyroïdie… »

Jeune et naïf, le garçon dit avoir cru « dur comme fer » à tout ce que son médecin lui disait.

J’étais devenu hypocondriaque

J’avais besoin d’en parler parce que j’étais tellement à l’agonie. J’étais sous la coupe de ce monsieur qui, en fait, en échange de ses faux diagnostiques médicaux, demandait des contreparties… On a deviné lesquelles… Aujourd’hui, ça va vraiment mieux, je prends le traitement adéquat. Depuis décembre, le début du traitement, il n’y a plus rien. J’ai repris 6 kg en trois mois, je reviens dans TPMP, je suis bien plus prolixe et gai qu’avant, donc oui, ça va vraiment mieux.

Conclut-il.

Il ne se voit pas passer « 10 ans » autour de la table de TPMP

Quand à sa carrière dans Touche pas à mon poste sur C8, Clément Garin a bien conscience qu’il ne fait pas partie des « chroniqueurs essentiels » à l’émission comme peuvent l’être Benjamin Castaldi, Gilles Verdez ou Valérie Benaïm.

Je suis là le vendredi quand Cyril m’appelle. Mais je pense que je ne vais pas rester là 10 ans. (…) Mon avenir se fera toujours avec Cyril à ses côtés, au sein de sa production, ça me fait super plaisir. Si ça continue autour de la table, c’est avec grand plaisir mais si ça s’arrête, c’est pas grave, c’est une bonne expérience. Je ne me voile pas la face, je ne suis pas essentiel à TPMP et c’est très bien ainsi.

Assure-t-il. En attendant, il devrait bel et bien être autour de la table vendredi prochain.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article :