Tomer Sisley, Jamel Debbouze et Gad Elmaleh… Les humoristes français accusés de plagiat

×
L'affaire fait couler beaucoup d'encre. Plusieurs humoristes français, à l'instar de Jamel Debbouze, Tomer Sisley ou encore Gad Elmaleh, sont accusés de plagiat. Retour sur ce scandale qui pourrait bien égratigner l'image du stand-up français.

L’heure n’est pas à la franche rigolade pour les humoristes français. Et pour cause : un certain nombre d’entre eux sont accusés de plagiat.

L’affaire a éclaté mercredi 18 octobre, quand la chaîne Youtube CopyComic a accusé Tomer Silsey de plagiat… et ce vidéo à l’appui. En effet, cet internaute qui se décrit comme un « fan de stand up depuis longtemps » qui « travaille dans le monde culturel », a réalisé un montage sur lequel on peut voir que certains passages du one man-show du comédien ressemblaient étrangement à d’anciens sketchs d’humoristes américains.

Interrogé par nos confrères du Huffington Post, cet internaute, qui se fait appeler Ben explique :

Quand j’ai découvert son spectacle je me suis dit ‘Tiens c’est marrant je connais bien ses vannes.

Coïncidence ou plagiat ?

Tomer Sisley n’est pas le seul humoriste à être pointé du doigt. Non, Ben vient de dévoiler sur sa chaîne Youtube une nouvelle vidéo dans laquelle il épingle cette fois-ci Jamel Debbouze, Gad Elmaleh, Arthur, Yacine Belhousse… entre autres. Tous semblent s’être inspirés d’humoristes américains, et ce parfois au mot près.

Alors que l’affaire fait d’ores et déjà couler beaucoup d’encre, Thomas Zribi, animateur de Radio Nova, rappelle que l’auteur de ces vidéos a lui-même plagié un article de VSD… datant de 2009 ! Autrement dit, si elle n’avait pas fait autant de bruit à l’époque, l’affaire était déjà connue. Il précise également que les adeptes français du stand-up ont pour habitude de piquer des blagues à leurs homologues américains.

Visiblement, cela est devenu au fil des années « une tradition ». Une tradition que tout le monde semblait donc connaître dans le milieu. Mais avec l’apogée des réseaux sociaux, l’affaire a aujourd’hui éclaté au grand jour.

D’ailleurs, interrogé par les journalistes de Quotidien, Ben a expliqué :

Beaucoup de personnes du monde de l’humour disent : « Tout le monde savait ». Mais le public qui paie et est prêt à soutenir des artistes, lui ne le savait pas ! Il est en droit de savoir qui écrit les textes, si ce sont des copies ou pas.

Reste à savoir maintenant quelle seront les répercussions de cette affaire. Comme le souligne Thomas Zribi, si les Américains sont réputés pour leur humeur, ils le sont également pour leurs avocats…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,