Tex aux aux Prud’hommes : L’animateur rattrapé par des enregistrements très embarrassants

Tex aux aux Prud’hommes : L’animateur rattrapé par des enregistrements très embarrassants
Les ennuis continuent pour Tex. Renvoyé des "Z'amours", l'animateur a décidé d'attaquer France 2 et la société de production aux Prud'hommes... Mais sa défense a vite été mise à mal lors de son audience.

Après 17 ans de bons et loyaux services aux commandes des Z’amours, Tex a été renvoyé par France 2 au mois de décembre dernier. En cause : une blague douteuse sur les femmes battues qui n’a pas du tout fait rire la chaîne. L’affaire se poursuit désormais devant les Prud’hommes, l’animateur réclamant près de 1,2 million d’euros d’indemnités à son ex-employeur. Mais l’audience ne s’est pas du tout déroulée comme il l’avait prévu.

En effet, nos confrères du Parisien rapportent que l’avocate de la société qui produit Les Z’amours a dévoilé des enregistrements très compromettants pour l’animateur. Ainsi, Tex se serait notamment exprimé sur la polémique autour de sa blague en ces termes :

Je l’ai fait pour le buzz. De toute façon, je savais ce que je faisais. C’était pour faire parler de moi.

« Ah, je t’ai pas encore baisée ? »

L’animateur aurait également qualifié une candidate du célèbre jeu de France 2 de « chiennasse avec ses grosses loches », avant de s’en prendre à une collègue à qui il aurait déclaré :

Ah, je t’ai pas encore baisée ? Parce que tu sais, je les prends par devant, par derrière, sur le côté.

A cela s’ajoutent des insultes proférées contre Marlène Schiappa, qui avait critiqué l’ancien animateur de France 2 quand l’affaire a éclaté.

Face à ces enregistrements plus qu’embarrassants, Tex a confié à nos confrères du Parisien :

C’est dégueulasse. Ces méthodes sont déloyales. C’est de l’espionnage. On voudrait détruire ma réputation, on ne ferait pas mieux. Vous êtes là à vous faire insulter, et vous ne pouvez même pas répondre.

Malheureusement pour l’animateur, ses problèmes sont loin d’être terminés puisqu’il a été surpris en train d’enregistrer son audition, ce qui est illégal. Un geste qui « risque de lui coûter très cher » ? La réponse le le 27 juillet, date à laquelle le verdict de cette audience sera rendu.

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :