Mort de Christophe Dominici : Les terribles confidences de son père « Je ne savais rien »

Mort de Christophe Dominici : Les terribles confidences de son père « Je ne savais rien »
Voir le diaporama
1 Photos
mort-de-christophe-dominici-les-terribles-confidences-de-son-pere-je-ne-savais-rien
Mort de Christophe Dominici : Les terribles confidences de son père « Je ne savais rien »
mort-de-christophe-dominici-les-terribles-confidences-de-son-pere-je-ne-savais-rien

Jean Dominici @C8

Invité sur le plateau de "Touche pas à mon poste" ce jeudi 25 février, Jean Dominici est revenu sur le terrible jour où son fils, Christophe Dominici, a été retrouvé mort.

Trois mois après la mort de Christophe Dominici, son père, Jean Dominici est revenu sur sa tragique disparition sur le plateau de Touche pas à mon poste. Invité de Cyril Hanouna, il s’est confié avec beaucoup d’émotion sur ce terrible jour où son fils est décédé.

Mort de Christophe Dominici : Les terribles confidences de son père "Je ne savais rien"
Jean Dominici @C8

« Je ne sais plus où je suis »

Jean Dominici se trouvait chez lui quand il a reçu plusieurs appels étranges. Le meilleur ami de son fils, ainsi que son neveu l’ont tous deux appelé afin de prendre de ses nouvelles. De quoi l’inquiéter. C’est une amie de sa femme qui a fini par leur confier que leur fils, Christophe Dominici, était annoncé mort.

Le père du regretté rugbyman se souvient :

Alors là, j’ai dit ‘c’est pas possible’. Et puis là je vois arriver tous ses copains à la maison, parce qu’on habite dans un village, et moi je ne sais plus où je suis…

Jean Dominici décide alors de se rendre sur Paris… Il poursuit :

Ma belle-fille (Loretta, la femme de Christophe Dominici, ndlr) ne m’a jamais appelé. J’ai essayé de téléphoner de partout, j’ai essayé d’appeler sa secrétaire, sa femme de ménage(…) Je ne savais rien.

Ce n’est que quelques heures plus tard qu’une ancienne femme de ménage de son fils qui lui a confirmé la terrible nouvelle.

Un papa en colère

Bouleversé, Jean Dominici est également en colère, notamment contre les psychologues. En effet, le père du regretté rugbyman en a conscience, son fils avait « une grosse dépression« .

Et de continuer :

Moi je sais pas la psy qui le suivait ce qu’elle lui a donné, comment elle a voulu le soigner mais il était pas bien. (…) Moi je pense que sa psy aurait dû le suivre, le faire rentrer dans une clinique s’ il ça n’allait pas.

Un constat qui n’est pas sans bouleverser le père de Christophe Dominici qui est persuadé que son fils aurait pu être sauvé.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :