Matthieu Delormeau et Gilles Verdez s’écharpent sur le plateau de TPMP au sujet de Bilal Hassani

Matthieu Delormeau et Gilles Verdez s’écharpent sur le plateau de TPMP au sujet de Bilal Hassani
Matthieu Delormeau et Gilles Verdez ont, une fois de plus, été en désaccord sur le plateau de TPMP. Cette fois-ci, c’est la couverture de Têtu avec Bilal Hassani qui a fait débat.

Ce mercredi 1er décembre 2021, l’émission Touche pas à mon Poste a pu revenir sur une nouvelle polémique. Celle-ci est cette fois-ci signée par le magazine Têtu qui, en une de son dernier numéro, n’a pas hésité à représenter Bilal Hassani avec des images de la religion catholique.

La SNCF et la RATP ont d’ailleurs décidé de censurer cette photo et de ne pas l’afficher dans les gares et métros. Cela a divisé autour de la table de TPMP. Gilles Verdez et Matthieu Delormeau n’étaient pas du tout sur la même longueur d’onde.

Matthieu Delormeau qualifie Gilles Verdez d’homophobe

Gilles Verdez a en effet compris la décision de la SNCF et la RATP, ce qui n’est pas le cas de Matthieu Delormeau qui a alors déclaré.

Les gens qui sont choqués par cette Une, au fond d’eux, il n’y a pas tout simplement un relent d’homophobie ?

Cela a fait bondir Gilles Verdez qui a répliqué :

C’est dégue*lasse. Ça, c’est dégue*lasse ! Moi, vous me taxez d’homophobe ? Moi ? Non mais vous êtes fou ! Ça, c’est dégue*lasse, je n’aime pas ça du tout. Retirez ! Retirez ! Moi, homophobe ?!

Cependant, Matthieu Delormeau est resté sur ses positions, ce qui a, une fois de plus, mis en colère son collègue.

Vous êtes malade, j’espère vraiment que vos mots, comme souvent, ont dépassé votre petite pensée. […] C’est choquant parce que la religion, pour moi, c’est l’intime. Et j’en ai marre qu’on expose la religion.

a-t-il ajouté, affirmant qu’il n’avait rien contre Bilal Hassani en lui-même.

Gilles, dis la vérité, tu dis ça parce que c’est Bilal et que c’est Têtu. Moi je te soupçonne d’être homophobe.

A rétorqué Matthieu Delormeau, relançant alors la colère de Gilles Verdez.

Arrêtez Matthieu, m*rde ! Mais je ne suis pas homophobe, vous êtes fou ou quoi ! Mais vous êtes malade enfin. Mais arrêtez p*tain ! Vous n’avez pas le droit de dire ça ! Il y a des limites à ne pas dépasser. Là, c’est dégue*lasse.

Le rédacteur en chef de Têtu, présent sur le plateau, n’a pas pu s’empêcher de se demander si la réaction de Gilles Verdez aurait été aussi virulente si Madonna avait été en couverture.

Jordan Mouillerac (DALS) face aux critiques sur son binôme avec Bilal Hassani, il sort du silence
Bilal Hassani et son partenaire Jordan Mouillerac, le concurrent le plus sérieux de Tayc @LAURENT VU/TF1

Une image qui divise

Thomas Vampouille, rédacteur en chef de Têtu, a défendu cette Une qui fait polémique :

L’idée de cette Une est de montrer, et notamment aux jeunes, le message de Bilal Hassani. Lui dit que quel que soit son genre ou sa façon de s’habiller ou de s’exprimer, chacun est libre d’être soi-même. C’est pour ça qu’on a décidé de le placer en personnalité de l’année. Et c’est d’ailleurs ce que dit cette Une. Cette photo rassemble, elle ne provoque absolument pas.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :