Mathieu (L’amour est dans le pré) : contraint de renoncer à faire une GPA à cause d’un problème de santé

Mathieu (L’amour est dans le pré) : contraint de renoncer à faire une GPA à cause d’un problème de santé
Candidat de cette nouvelle saison de L’amour est dans le pré, Mathieu a dû tirer un trait sur sa GPA en raison de sa maladie.

Ce lundi 16 mars, M6 présentait les agriculteurs de cette quinzième édition de L’amour est dans le pré. Parmi les onze hommes et deux femmes, les téléspectateurs ont pu découvrir un certain Mathieu. Éleveur de taureaux de Camargue en Occitanie, le quadragénaire est célibataire depuis un an et demi et « recherche une relation fusionnelle avec un homme viril et au caractère bien trempé ».

Candidat gay de cette saison, le jeune homme a confié à nos confrères de 20 minutes qu’il était atteint de la maladie de Cadasil. Pathologie qui atteint la sphère cérébrovasculaire, cette maladie qui prédispose à l’épilepsie et aux AVC, diminue fortement l’espérance de vie :

L’espérance de vie de ma maladie, c’est 62 ans, j’en ai 44, donc tu fais vite le calcul.

A-t-il expliqué en précisant avoir eu beaucoup de mal à accepter la vérité durant deux longs mois :

Le premier, je me suis effondré. Je me suis enfermé chez moi. Le deuxième, j’étais en colère. J’en ai voulu à la Terre entière.

Une GPA compromise

Si Mathieu a trouvé la force de remonter la pente après cette terrible annonce, il a cependant dû renoncer à son rêve d’entreprendre une démarche de GPA (grossesse pour autrui). Bien décidé à voir le côté positif de la vie, l’agriculteur a ressenti le besoin de s’éloigner des personnes toxiques :

Je me suis éloigné des personnes qui me tiraient vers le bas, j’ai accéléré mon changement de vie. Je fais deux méditations par jour. La vie prend un tout autre relief. En vivant ancré dans le présent, le temps passe plus lentement et je profite de tout.

Confie-t-il serein.

À la recherche de l’homme de sa vie, l’éleveur de taureaux espère toujours devenir papa.

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :