Ligue du Lol : Les regrets de Daphné Bürki

Ligue du Lol : Les regrets de Daphné Bürki
Daphné Bürki aurait été une victime périphérique de la Ligue du Lol et de Vincent Glad si on en croit ses explications sur Twitter.

C’est le sujet qui agite les médias depuis le début du week-end. La « Ligue du Lol ». Derrière ce nom, une trentaine de jeunes journalistes mais également des professionnels du monde de la communication et des spécialistes du marketing qui ont harcelé des femmes ou des minorités dans les premières années de TwitterDaphné Bürki considère en avoir été victime.

Daphné Bürki découragée de porter plainte

En 2012, Daphné Bürki et Vincent Glad, le créateur de la Ligue du Lol, travaillaient ensemble au Grand Journal sur Canal+. L’animatrice est alors victime de harcèlement et de menace. Quand elle se confie à son collègue, il la décourage de porter plainte. C’est ce qu’elle explique aujourd’hui sur Twitter.

Je me souviens en 2012, après les directs du Grand Journal, je confiais à @vincentglad que je me faisais harceler et menacer de mort sur Twitter. Je lui demandais quoi faire. Il me répondait ‘laisse, ne porte pas plainte, ça ne sert à rien. Se faire troller, c’est la règle.’ Aujourd’hui, je comprends mieux pourquoi. J’aurais dû porter plainte.

Vincent Glad, pigiste à Libération et Brain Magazine a aujourd’hui été mis à pied tout comme son collègue Alexandre Hervaud. Plusieurs autres membres de la Ligue du Lol sont eux aussi suspendus ou mis à pied.

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :