Les 12 coups de midi : Jean-Michel Maire tacle sévèrement le jeu

Les 12 coups de midi : Jean-Michel Maire tacle sévèrement le jeu
Cyril Hanouna et son équipe sont revenus sur le succès continuel du jeu "Les 12 coups de midi", le mardi 21 janvier. Si la plupart des chroniqueurs ont vanté les qualités de l'émission animée par Jean-Luc Reichmann, Jean-Michel Maire estime de son côté que le programme manque cruellement de modernité.

Tous les jours, Jean-Luc Reichmann cartonne sur TF1 à l’heure du déjeuner avec Les 12 coups de midi. Lancé en 2010, le jeu réunit plus de trois millions de téléspectateurs quotidiennement, devançant ainsi largement l’émission Tout le monde veut prendre sa place diffusée sur France 2.

Dans la soirée du mardi 21 janvier, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs sont revenus sur le succès colossal des 12 coups de midi. Si bon nombre d’entre eux sont séduits par la mécanique du jeu et ses différentes épreuves, certains ne sont pas vraiment emballés par le concept et l’esthétique. C’est notamment le cas de Kelly Vedovelli et Géraldine Maillet, mais aussi de Jean-Michel Maire, qui n’a pas été tendre à l’égard du programme.

« Tout est surjoué »

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, Jean-Miche Maire a attribué la triste note de 3/10 aux 12 coups de midi. Pour justifier son jugement sévère, le journaliste âgé de 58 ans a expliqué :

Désolé, moi je ne suis pas fan du tout. Je trouve que c’est un peu des jeux à l’ancienne, dans les bruitages, dans les effets spéciaux, les petites musiques.

Cité par Télé-Loisirsle chroniqueur a ensuite fait savoir que selon lui, Jean-Luc Reichmann manque de naturel. Jean-Michel Maire a en effet ajouté à ce sujet :

Reichmann, je sais que vous [Cyril Hanouna, ndlr] l’adorez, il cartonne mais il en fait trop. Quand il rit, il en fait des tonnes. Vous aussi [Cyril Hanouna, ndlr], mais vous on sent que c’est sincère. Quand quelqu’un fait deux notes au pipeau tout de suite c’est un Mozart, etc. Tout est surjoué. Moi je n’arrive pas à rentrer dedans, je n’y crois pas.

Une réflexion à laquelle Gilles Verdez s’est immédiatement opposé avec ferveur. Ce dernier parvient aisément à voir chez Jean-Luc Reichmann la spontanéité qui échappe à Jean-Michel Maire :

Je ne suis pas du tout d’accord. J’adore Jean-Luc Reichmann. Je trouve qu’il a de l’empathie, qu’il est dynamique, moderne, il sait se renouveler, il est proche des gens. Je suis sûr que c’est quelqu’un de vrai.

Un point de vue partagé par de nombreux membres de l’équipe, à commencer par Cyril Hanouna.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :