Laurent menacé de décapitation, il tacle la presse et la production de Koh-Lanta : « Ils participent à la mise en danger de la vie d’autrui »

Laurent menacé de décapitation, il tacle la presse et la production de Koh-Lanta : « Ils participent à la mise en danger de la vie d’autrui »
Voir le diaporama
2 Photos
Laurent menacé de décapitation, il tacle la presse et la production de Koh-Lanta : « Ils participent à la mise en danger de la vie d’autrui »

Laurent menacé de décapitation, il tacle la presse et la production de Koh-Lanta : « Ils participent à la mise en danger de la vie d’autrui »

Être candidat de « Koh-Lanta » semble être de plus en plus dangereux tant les aventuriers ne cessent de recevoir des insultes et autres menaces. Laurent vient récemment d’en faire les frais et n’est pas du tout ravi que l’info ait fuité.

Décidément, certains internautes sont sans pitié et se pensent tout permis. Mais l’un d’entre eux est allé bien trop loin en menaçant Laurent, candidat de Koh-Lanta Les 4 Terres. Cela devient de plus en plus courant que des aventuriers de la célèbre émission de TF1 reçoivent des insultes et des menaces de la part d’internautes.

C’est souvent en période de confinement que ce phénomène redouble. Nous avons notamment pu le constater lors du premier confinement alors qu’était diffusée la saison du programme qui a vu Naoil sortir victorieuse.

Denis Brogniart donne son avis, en image, sur le deuxième confinement !
Koh-Lanta, les 4 terres

Cette nouvelle saison a également droit à son lot de haine.

Menacé de décapitation

Laurent est un candidat de Koh-Lanta, toujours en course pour être l’ultime survivant du programme. Ce dernier commente tous les dimanches sur Instagram le nouvel épisode de l’émission diffusée vendredi soir.

Dernièrement, il a reçu la terrible menace suivante :

Je vais te décapiter, c’est un truc de prof d’histoire.

L’internaute a ainsi fait un lien sordide entre le candidat Laurent, professeur d’histoire, et Samuel Paty, professeur d’histoire-géo de Conflans-Saint-Honorine qui a été décapité le 16 octobre dernier après avoir fait un cours sur la liberté d’expression, dévoilant ainsi les caricatures de Charlie Hebdo.

Au Parisien, la productrice Alexia Laroche-Joubert a déclaré :

Évidemment, les candidats peuvent parfois recevoir des messages de haine et d’insultes. Mais pas des menaces de décapitation.

Laurent de Koh-Lanta les 4 terres
Laurent – TF1 Koh-Lanta

Il s’emporte sur Facebook

Laurent est très en colère et le fait savoir sur son compte Facebook. Alors qu’il vit déjà un moment compliqué suite à cette terrible menace, il déplore le fait que l’information face le tour des médias, elle qui n’aurait jamais dû fuiter.

Ce 5 novembre 2020, Laurent a pris la parole sur le réseau social, taclant la « presse à scandale » :

Nuit courte et agitée, je voulais éviter de m’exposer pour protéger les miens, mais le parisien (presse people à scandale) a réussi à mettre la main sur mon procès-verbal (on se demande comment ?), le Dauphiné à qui j’avais donné mon accord pour clore le sujet et rassurer tout le monde sans donner mon identité, me dit qu’ils sont obligés de suivre et comme tout le monde va balancer mon nom, photo en pâture pour faire de l’argent en bafouant notre accord et sans mon autorisation…Un monde de requin !!

Il ne s’est pas arrêté-là et a également pointé du doigt la production de Koh-Lanta qu’il accuse de participer à tout ça :

La prod de Koh Lanta qui bloque toute notre communication, toutes nos interventions et contrôle nos réseaux sociaux, bizarrement participe aux festins et ne trouve rien à redire et ne m’apporte aucune aide…Tous participent à la mise en danger de la vie d’autrui et bafouent les droits les plus élémentaires de l’instruction… J’ai mis les pieds dans un sacré panier de crabes…

Bonjour à tousNuit courte et agitée, je voulais éviter de m'exposer pour protéger les miens, mais le parisien (presse…

Posted by Laurent Affri on Wednesday, November 4, 2020

Un homme de 30 ans arrêté

A l’origine de l’horrible message reçu par Laurent se trouve un homme de 30 ans qui a commencé à s’en prendre à lui le 2 novembre dernier avant d’également menacer sa fille de 7 ans.

L’adresse IP de l’internaute a été retrouvée. L’ingénieur au chômage de 30 ans a alors été arrêté à Clayes-Sous-Bois (Yvelines) au domicile de ses parents le 3 novembre avant d’être placé en garde à vue.

L’internaute avait reproché un comportement de Laurent envers Alix qu’il a jugé « stupide » au sein du jeu. Il aurait ensuite, d’après ses dires, voulu s’excuser de la menace faite mais Laurent l’avait alors bloqué de son compte Facebook.

L’homme de 30 ans se dit désormais victime de messages racistes. Laurent, quant à lui, souhaite laisser toute cette histoire derrière lui.

Cette affaire est close pour moi et la justice suit son cours, inutile d’en rajouter.

Bonsoir à tousQuelques mots pour rassurer tout le monde, l'homme a été arrêté et mis en garde à vue…Il s'agit d'un…

Posted by Laurent Affri on Wednesday, November 4, 2020

La production de Koh-Lanta répond aux attaques de Laurent

Contactée par nos confrères de Puremédias.com, Alexia Laroche-Joubert ne comprend absolument pas les propos de Laurent.

C’est surréaliste. Il dit tout et son contraire. Il dit qu’on révèle sa vie personnelle. C’est lui qui a alerté de ces menaces sur les réseaux sociaux. Il a dû avoir un coup de stress.

Elle affirme également que la production s’est montrée présente pour lui lors de cette épreuve :

Nous lui avons proposé un suivi psychologique pour sa femme et lui. Nous lui avons conseillé de porter plainte. Nous lui avons demandé de nous communiquer la plainte pour que nous la communiquions à nos avocats pour voir ce que nous pouvons faire.

Alexia Laroche-Joubert affirme avoir voulu s’exprimer au Parisien à ce sujet afin de faire comprendre aux internautes que leurs commentaires peuvent avoir de graves répercussions.

Elle a terminer en déclarant :

Il ment complètement quand il dit que nous contrôlons les réseaux sociaux. C’est un mensonge. On ne contrôle pas, mais on accompagne. S’ils ont eu des difficultés, nous sommes là

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :