L’Amour est dans le pré 2020 : Mathieu se confie sur les conséquences de son coming-out

L’Amour est dans le pré 2020 : Mathieu se confie sur les conséquences de son coming-out
Voir le diaporama
1 Photos
Mathieu ADP 2020
L’Amour est dans le pré 2020 : Mathieu se confie sur les conséquences de son coming-out
Mathieu ADP 2020

Ce lundi 9 mars, M6 diffusera les portraits des agriculteurs de cette nouvelle saison de l’Amour est dans le Pré. Parmi les candidats, Mathieu, un éleveur de taureaux gay dont le coming-out n’a pas été facile à vivre.

Bonne nouvelle pour les fans de l’Amour est dans le Pré. Ce lundi 9 mars, les téléspectateurs pourront découvrir les portraits des treize candidats du programme. Au total, onze hommes et deux femmes chercheront l’amour sous les yeux des caméras. Mathieu, éleveur de taureaux de 44 ans sera le deuxième candidat gay de l’émission. Célibataire depuis un an, le jeune homme espère cette fois-ci rencontrer l’homme de sa vie :

J’ai toujours été en couple. Des relations de deux ans, quatre ans, cinq ans. J’en finissais une et j’en entamais le jour même une autre. D’ailleurs, j’en arrêtais souvent une pour en commencer une nouvelle.

Explique-t-il à nos confrères de 20 minutes.

Mathieu a découvert son homosexualité l’année de ses 20 ans. Alors en couple avec une fille, le quadragénaire a décidé de cesser de se mentir. Le soir-même, il s’est rendu au Rome Club, célèbre club gay de Montpellier. Le camarguais se souvient de ce moment comme si c’était hier :

Je suis entré. J’étais de la chair fraîche – à l’époque, physiquement, j’étais une bombe. J’ai embrassé un garçon et là, je me suis dit : ‘C’est ça quoi, il n’y a pas photo.’

Avoue-t-il.

Un douloureux coming-out

Le lendemain de cette soirée, Mathieu a décidé de faire son coming-out.

Le lendemain, je l’ai annoncé à ma mère au resto. A 14h, je suis parti pour Grenoble où je l’ai dit à ma grand-mère. A 17h, j’étais à Chambéry et j’en ai parlé à mon père.

Si la nouvelle a été plutôt bien accueillie par ses proches, son père, lui, n’a pas eu la même réaction et a cessé de lui parler sur le champ avant de lui couper les vivres. Mais un an plus tard, l’homme a souhaité se réconcilier avec son fils :

Un jour, j’étais au travail. La secrétaire me passe un appel, c’était lui. Il me dit ‘Bonjour c’est papa, je voulais juste te dire que je t’aimais’ et il a raccroché.

Se remémore l’agriculteur encore ému.

C’était un vendredi. J’ai pris mon après-midi et je suis allé le rejoindre. On a passé le week-end chez lui. C’était riche en émotion.

Depuis, l’éleveur de taureaux entretient des rapports privilégiés avec son papa.

 

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :