Koh-Lanta : Un ex-candidat de l’émission condamné par la justice !

Koh-Lanta : Un ex-candidat de l’émission condamné par la justice !
Adventure Live Productions vient de remporter une grande bataille. Le tribunal judiciaire de Paris a rendu une ordonnance interdisant les publications qui dévoilent la suite de l'émission. Un ancien candidat a notamment été condamné pour ces faits.

On ne rigole pas avec les règles à TF1. Selon les toutes dernières informations du ParisienAdventure Line Productions vient de gagner un procès inédit. Le tribunal judiciaire de Paris a rendu une ordonnance interdisant les publications qui dévoilent la suite de l’émission. La production a également obtenu la condamnation d’un ancien candidat.

Interdiction de spoiler Koh-Lanta

Depuis 20 ans, Koh-Lanta passionne de nombreux téléspectateurs. Chaque soirée de diffusion, on peut lire des milliers de messages sur les réseaux sociaux. Mais parfois, parmi ces propos, se glissent des « spoilers » par des utilisateurs qui ont mis la main sur des éléments pourtant censés être confidentiels. À partir d’aujourd’hui, ces derniers ne pourront plus le faire. En effet, Adventure Line Productions vient d’obtenir gain de cause de la part de la justice sur ce dossier.

Le président du tribunal judiciaire de Paris vient en effet de rendre une ordonnance interdisant toute publication qui divulguerait des éléments sur les épisodes à venir de Koh-Lanta. Pour venir à bout de ce fléau, la justice a également demandé la levée de l’anonymat pour ces comptes non identifiés sur Instagram et Twitter. Il faut dire que de nombreuses personnes se pensent invisibles sur les réseaux sociaux. Désormais, ce ne sera plus le cas.

Un ancien candidat condamné par la justice

Mais ces anonymes ne sont pas les seuls à s’être retrouvés dans le viseur d’Adventure Line Productions. En effet, d’après nos confrères du Parisien, un ancien candidat de Koh-Lanta a été condamné pour des faits similaires. Ce dernier, dont l’identité n’a pas été dévoilée, aurait également multiplié les injures et les diffamations. Mais ce genre de faits ne devraient pas se reproduire.

En effet, toute personne qui viendrait à publier des informations non autorisées sur Koh-Lanta se verrait infliger une sanction à hauteur de 1 000 euros. Une sanction assez dissuasive ? C’est ce que nous allons voir dans les prochaines semaines.

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :