Hadja (Koh-Lanta) : Cible des internautes, elle dénonce le racisme qu’elle subit quotidiennement

Hadja (Koh-Lanta) : Cible des internautes, elle dénonce le racisme qu’elle subit quotidiennement
Aventurière de cette nouvelle saison de « Koh-Lanta », Hadja a été critiquée sur la toile dès la diffusion du tout premier épisode. Lynchée, elle évoque également le racisme qu’elle doit affronter chaque jour.

Vendredi 28 août 2020, TF1 diffusait le tout premier épisode de la nouvelle saison de Koh-Lanta. Depuis quelques années maintenant, cela est presque devenu un rituel, les internautes ne peuvent s’empêcher de trouver la personne qu’ils vont décider de détester durant l’aventure.

Il faut croire que le caractère affirmé d’Hadja n’a pas forcément plu aux téléspectateurs. En effet, cette dernière a rapidement critiqué une participante et s’est attiré les foudres des fans du programme.

Hadja se confie sur l’acharnement qu’elle subit

La handballeuse semble avoir rapidement pris le lead dans l’équipe de l’Est dans cette saison pendant laquelle 4 équipes s’affrontent (Nord, Sud, Est, Ouest). Mais dès le premier épisode, elle a eu droit à des critiques acerbes sur Twitter.

C’est à L’Union qu’elle a bien voulu se confier sur les critiques qu’elle a pu recevoir :

C’est facile derrière un écran ou un téléphone. Il suffit juste de trouver mon nom sur Instagram et de m’envoyer ‘sale noire’ ou ‘tu pues’. Les réseaux sociaux, ça arrange tous les comportements déviants, du raciste au pédophile.

Elle a ajouté qu’il était important de parler de cela « sur la place publique ».

Cependant, Hadja a tenu à rassurer ceux qui pourraient s’inquiéter pour elle. En effet, la jeune femme a également reçu beaucoup de soutien.

Sur à peu près 500 messages, j’ai dû en recevoir 15 de ce genre. J’ai surtout reçu des messages positifs et d’encouragements.

View this post on Instagram

"Y'a pas l'cheveux au lac" @bekakohlanta 2020 😂 Je vais donc vous expliquer comment on en est arriver à utiliser mes braids pour servir d'amadou! Photo 1: @alexandra_kohlanta_officiel tente de nous trouver de l'amadou car tout était mouillé autour de nous mais malheureusement son amadou ne prenait pas. Photo 2: Une révélation vient à moi, pourquoi ne pas utiliser mes braids? @alexandra_kohlanta_officiel tente de me résonner en disant que dans son livre de survie elle a lu que les cheveux se rétractaient mais ayant des braids donc des faux cheveux je me suis dis que cela était possible car ce n'est pas la même "texture" 😂.. @bekakohlanta et @loickohlanta eux sont super chaud du coup ça me conforte dans ma bêtise 😂😂. Photo 3: @loickohlanta attrape la machette et me découpe un bout de mèche. Photo 4: @bekakohlanta est mort de rire et à ce moment là je me suis dis "imagine il m'en demande tous les jours wéké" 😂😂 Photo 5: @joaquina_kohlanta20_off ne s'en remet pas, je cite: "elle est prête à tout pour avoir du feux, même à cramé sa tignasse" 😂😂😂 Enfin bref, super moment partagé avec ma team de l'est, que du bonheur et de la rigolade! 💚💚💚 #kohlantales4terres #kohlanta #tf1 #alp #hadjakohlanta #tokalo @tf1 @kohlantatf1 @alp_fr

A post shared by Hadjakohlanta (@hadjanas) on

Elle dénonce le racisme

Hadja a profité de son interview pour prendre la parole sur le racisme, un sujet qui lui tient à cœur étant donné qu’elle a dû le subir depuis son plus jeune âge.

Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que moi je vis le racisme depuis ma naissance. Donc, si vous voulez, ce n’est pas une surprise, je ne suis même pas en colère en fait, c’est tellement dans la normalité.

a-t-elle déclaré avant d’ajouter :

Moi, maintenant, j’y suis habituée, donc ça ne m’atteint même pas. Mais je suis obligée d’en parler, car il y a plein de gens à qui ça peut faire énormément de mal. C’est quelque chose qui ne devrait pas être normal et qui devrait me blesser, mais j’en ai tellement reçu que j’ai une sorte de bouclier.

Sur son compte Instagram, Hadja a tenu à en dire plus :

Lorsque j’étais jeune et que l’on m’insultait de « bananina », « caca », « négresse » je me faisais petite et courbais l’échine car je ne me sentais pas à ma place, on ne m’avait jamais appris à réagir face à ce genre de comportement, je ne prenais même pas la peine de les dénoncer. Cette époque est maintenant terminée !

Si désormais elle ose parler, c’est pour que le racisme ne soit plus jamais banalisé et aider ceux qui en souffrent. Une initiative qu’on ne peut que féliciter.

View this post on Instagram

Lorsque j'étais jeune et que l'on m'insultais de "bananina", "caca", "négresse" je me faisais petite et courbais l'échine car je ne me sentais pas à ma place, on ne m'avait jamais appris à réagir face à ce genre de comportement, je ne prenais même pas la peine de les dénoncer. Cette époque est maintenant terminée! Je pense a toutes ces personnes qui en souffrent quotidiennement sans broncher, je pense à toutes ces jeunes filles qui se sentent mal car elles ne sont pas assez claire de peau ou ces jeunes hommes qui se font contrôler car ils sont un peu trop foncé. Gardez la pêche, gardez le sourire, battez vous et surtout soyez fier de vous!!! Il y a malheureusement des cons un peu partout mais il y a surtout des personnes géniales qui seront toujours la pour vous aider et pour vous soutenir! J'ai reçu des messages de soutien incroyable et de toutes origines! Croyez en vous et ne laissez personnes écrire votre histoire! Plein d'amour et de paix ✊🏿✊🏿✊🏿

A post shared by Hadjakohlanta (@hadjanas) on

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :