Affaire Polanski : Isabelle Morini-Bosc et une ex-candidate de Secret Story s’emportent !

×
Après avoir défendu le film « J’accuse » de Roman Polanski, Isabelle Morini-Bosc a su s’attirer les foudres de nombreuses personnes, notamment d’une ex-candidate de Secret Story.

Depuis début mars, Isabelle Morini-Bosc est en pleine polémique. En effet, elle n’a pas hésité à affirmer avoir adoré le film J’accuse du controversé Roman Polanski. A la sortie de la cérémonie des César, elle a affirmé être ravie que le réalisateur ait obtenu le prix de la meilleure réalisation pour son long-métrage car celui-ci dénonce l’antisémitisme. Elle s’est alors directement fait alpaguer par des manifestantes.

A l’occasion de leur échange, la célèbre chroniqueuse de TPMP a révélé avoir été violée à trois reprises car une manifestante aurait crié « Tu mérites d’être violée ».

Elle est par la suite revenue sur sa dernière agression sexuelle.

J’ai souffert, ma dernière tentative de viol c’est y’a quatre ans. Parc Saint James, à 8 heures du matin, près du centre équestre où le mec est arrivé m’a ceinturé par derrière. Je vous garantis quand le mec arrive, vous tiens les bras et les mains vous ne pouvez plus rien faire. Il m’a couché dans l’herbe. Je voyais passer les camions, mais personne ne me voyait car les herbes étaient hautes. J’ai une cicatrice dans le dos car mon dos a appuyé sur la cicatrice pendant deux heures. Le monsieur n’a pas réussi à me débraguetter, il me l’a mise partout ailleurs dans les yeux, dans la bouche

Elle s’est indignée de voir certains internautes affirmer qu’elle soutenait les violeurs simplement parce qu’elle a défendu un film.

Isabelle Morini-Bosc s’oppose à une ancienne candidate de Secret Story

Mercredi 4 mars, Juliette Marsault, ancienne candidate de Secret Story, est intervenue sur le plateau de Touche pas à mon Poste en tant que militante féministe. Elle a alors échangé avec Isabelle Morini-Bosc sur l’affaire Polanski.

Le débat du jour étant de savoir si le César remis à Polanski devait lui être retiré. Isabelle Morini-Bosc a déclaré :

Je soutiens un film. Roman Polanski est un homme qui a des failles, un homme qui a eu des souffrances car voir sa femme assassinée de seize coups de couteaux dans le ventre, ce n’est pas rien.

Juliette Marsault a quant à elle affirmé :

Je ne cautionne pas, mais je comprends votre point de vue. J’ai un cerveau et un esprit, je suis capable d’entendre et de comprendre ce que vous dites. Je suis désolée pour ce qui vous est arrivé.

Elle faisait ainsi référence aux viols subis par la chroniqueuse qui a alors ajouté :

Si on ne vous avait pas dit que J’accuse était un film de Polanski – c’est un film sur l’antisémitisme qui est important – est-ce que vous seriez allée le voir ?

Agacée, Juliette Marsault a dit :

Roman Polanski qui réalise un film qui s’appelle J’accuse, c’est l’inception du foutage de gueule ! Le gars est recherché par Interpol depuis les années 70.

Cyril Hanouna a relancé la question initiale, ce à quoi Juliette a répondu :

Ça dépend. Par qui ça aurait pu être réalisé ? Peut-être, oui, je ne sais pas. Mais alors pas par un réalisateur pédophile accusé d’avoir violé et touché des gamines de 10 ans.

Que pensez-vous des propos de Juliette Marsault qui a bien changé depuis Secret Story 5 ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :