[Mise à jour] 12 coups de midi : Christian Quesada arrêté pour détention d’images pédopornographiques

[Mise à jour] 12 coups de midi : Christian Quesada arrêté pour détention d’images pédopornographiques
Ancien candidat des "12 coups de midi", Christian Quesada a été placé en détention provisoire ce mercredi 27 mars. Selon les informations de nos confrères de RTL, il a été mis en examen et écroué pour "détention et diffusion d'images pédopornographiques".

Mise à jour à 21h38 : Nos confrères de BFMTV rapportent également que Christian Quesada aurait reconnu en garde à vue la détention d’images et la corruption de mineur. En revanche, il aurait également assuré « n’être jamais passé à l’acte et n’avoir jamais commis d’agression ».

Le public l’a découvert dans Les 12 coups de midi où il a remporté 800.000 euros de gains. Aujourd’hui, Christian Quesada refait parler de lui mais dans la rubrique faits divers. En effet, nos confrères de RTL rapportent que l’ancien candidat a été mis en examen et écroué, ce mercredi 27 mars pour « détention et diffusion d’images pédopornographiques« . Placé en détention provisoire, il s’apprête à passer sa première nuit en prison.

Toujours selon les informations de nos confrères de RTL, c’est une jeune fille qui aurait porté plainte contre Christian Quesada. Elle l’accuse « de tentative de corruption de mineur« . Des faits qui seraient survenus en 2017. Un autre délit retenu contre Christian Quesada.

Ainsi, ces deux derniers jours, le domicile de l’ancien candidat des 12 coups de midi a fait l’objet d’une perquisition. Les enquêteurs auraient alors retrouvé « dans ses ordinateurs des milliers d’images et de vidéos compromettantes, ainsi que des documents qu’il aurait également diffusés sur des réseaux ».

C’est lors de sa garde à vue que ce père de famille aurait reconnu les faits.

Une information judiciaire ouverte

Une information judiciaire est désormais ouverte. Nos confrères de RTL rapportent qu’un  juge d’instruction a été nommé. L’enquête est loin d’être terminée puisque les recherches devraient être élargies. Ainsi, les policiers en charge de l’affaire devraient notamment examiner minutieusement les disques durs de ses ordinateurs.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :