Rome : La ville éternelle envahie par les sangliers, la municipalité dépassée

Rome : La ville éternelle envahie par les sangliers, la municipalité dépassée
Depuis plusieurs mois, des hardes de sangliers déambulent librement dans les rues de Rome, suscitant l'effroi et la colère des Romains. Un phénomène inquiétant qui a fait réagir jusque dans la sphère politique.

Voilà des images plutôt incroyables qu’a partagées François Beaudonnet ce vendredi 24 septembre. Sur son compte Twitter, le journaliste a publié une vidéo dans laquelle on peut voir une harde d’une quinzaine de sangliers qui se promène tranquillement sur l’une des grandes artères de la capitale italienne.

Peu farouches, les animaux se déplacent sur la chaussée, gênant grandement la circulation. Toutefois, les automobilistes semblent peu surpris par la présence des sangliers, qui ont élu domicile dans les rue de Rome depuis maintenant plusieurs semaines.

Les Romains en rencontrent très souvent dans les parcs ou à proximité des poubelles et des supermarchés. Plusieurs vidéos, devenues virales, en témoignent. Si bien que le sujet est devenu l’une des principales préoccupations des dirigeants de la région du Latium.

Les sangliers, des animaux dangereux

La présence des sangliers dans la ville angoisse et exaspère grandement les habitants de Rome :

Quelle image donnons-nous de Rome avec ces sangliers qui entrent partout dans nos jardins ?

A déploré une Romaine à France Info. Au-delà de l’image ternie de la ville, d’autres pensent plutôt à leur sécurité. Nunzio Cammino, qui réside également à Rome, a déclaré à Reuters :

Avec une famille de 15 sangliers, c’est un peu difficile parce que vous avez peur. Même quand vous allez à l’école, une chose normale pour les enfants, cela devient dangereux.

Rosa Carletti, une autre habitante, s’est souvenue d’une anecdote qu’elle n’est pas près d’oublier :

Un jour, je les ai vus, j’allais jeter les poubelles et ils sont venus vers moi parce que je portais un sac de déchets. J’ai jeté le sac et je suis partie.

Les suidés sont également source d’insalubrité puisqu’ils éventrent régulièrement les poubelles à la recherche de nourriture, quand ils ne provoquent pas des accidents de la route.

La municipalité dépassée par le phénomène

Alors que les élections municipales doivent se tenir mi-octobre, la maire de Rome, Virginia Raggi, a estimé que « le problème n’était pas seulement lié à la capitale » :

L’État et les régions doivent prendre leurs responsabilités sur le sujet.

A-t-elle indiqué dans les colonnes du journal Il Tempo.

Elle a d’ailleurs déposé plainte début septembre contre le président de la région du Latium, dont dépend la ville de Rome. Comme l’a rapporté La Repubblica, Virginia Raggi reproche à Nicola Zingaretti son incapacité à empêcher le déplacement des sangliers en milieu urbain. Elle avance que « la présence massive et incontrôlée de sangliers dans la ville » est une conséquence de « l’échec de la région du Latium à prévoir et/ou à mettre en œuvre des plans de gestions efficaces ».

Selon Ettore Prandini, président du syndicat des exploitants de la région de Rome, la présence de ces cochons sauvages en pleine ville ne concerne pas que la capitale italienne :

La situation est hors de contrôle. Plus de 2,3 millions de sangliers vivent sur le territoire et rien n’empêche leur prolifération.

A-t-il fait savoir auprès de France Info.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :