États-Unis : Un homme s’injecte des champignons hallucinogènes, ils commencent à se développer dans son corps

États-Unis : Un homme s’injecte des champignons hallucinogènes, ils commencent à se développer dans son corps
Voir le diaporama
1 Photos
un-homme-s-injecte-des-champignons-hallucinogenes-ils-l-infectent-dangereusement
États-Unis : Un homme s’injecte des champignons hallucinogènes, ils commencent à se développer dans son corps
un-homme-s-injecte-des-champignons-hallucinogenes-ils-l-infectent-dangereusement

Un homme a été admis en urgence dans un hôpital de l'Arizona après s'être injecté des champignons hallucinogènes qu'il avait fait bouillir dans de l'eau. Gravement infecté, il a pu être soigné à temps.

Qu’est-il arrivé à cet homme de 30 ans pour qu’il en vienne à s’injecter des champignons hallucinogènes ? Nos confrères de Guizmodo rapportent qu’un individu a été hospitalisé en urgence en Arizona dans un état semi-comateux. Il présentait de nombreuses défaillances au niveau des organes ainsi que plusieurs infections bactériennes et mycosiques.

Un patient bipolaire

Atteint de troubles bipolaires, une pathologie plus ou moins complexe qui peut engendrer des troubles du comportement et une mise en danger de soi-même, l’homme avait brusquement arrêté son traitement. Bien décidé à se soigner quand même, il s’était réfugié dans l’usage de drogues aux effets pyschédéliques. Le but ? Combattre sa dépression et sa dépendance aux opiacés.

Le trentenaire a ainsi eu l’idée de faire bouillir des champignons hallucinogènes dans de l’eau avant de s’injecter le mélange obtenu en intraveineuse. Bien mal lui en a pris puisqu’il a rapidement souffert de symptômes digestifs et d’une grande confusion. Conduit aux urgences par ses proches, l’individu a été hospitalisé dans un état préoccupant.

Un homme s'injecte des champignons hallucinogènes : ils l'infectent dangereusement
Plusieurs champignons hallucinogènes @DR

Une double infection potentiellement grave

Après examen du patient, les médecins ont fait une terrible découverte ; les champignons avaient commencé à envahir tout son organisme.L’hôpital a donc administré à l’hommeun traitement à base d’antibiotiques et d’anti-mycosiques à hautes doses.

S’il est désormais hors de danger, cette mésaventure lui aura valu un séjour de 22 jours au centre hospitalier de Saint-Joseph dont 8 jours en soins intensifs.

Des risques sous-estimés

Si la consommation de champignons hallucinogène ne rend pas dépendant, elle n’est cependant pas dénuée d’effets secondaires. Les personnes dont l’équilibre psychique est précaire risquent d’expériementer le fameux bad trip.

Cet état de malaise génère des attaques de paniques difficiles à apaiser. Une utilisation prolongée de ce type de produits a des effets non négligeables sur le cerveau. Il est en outre difficile de trouver la juste dose à ingérer. L’effet psychotrope peut en effet être très proche de la dose létale.

Plus sur le sujet