Etats-Unis : Elle laisse Dieu prendre le volant de sa voiture…et se prend une maison

Etats-Unis : Elle laisse Dieu prendre le volant de sa voiture…et se prend une maison
Une trentenaire a eu un accident de voiture à 190km/h le 15 juin après avoir décidé de lâcher le volant et de s’en remettre à Dieu pour la garder sauve. Sa petite fille était sur la banquette arrière.

Peut-être y avait-il des moyens moins stupides de tester sa foi ? Une mère de famille américaine a en effet décidé de voir si Dieu la protégeait vraiment le 15 juin dernier.

Il est aux alentours de minuit dans la petite ville de Beachwood dans l’Ohio quand une voiture traverse les rues à 190km/h. Les caméras de surveillance ont capturé la voiture circuler comme un boulet de canon, griller un feu rouge, perdre le contrôle, heurter un pylône électrique et deux autres véhicules.

Elle a ensuite fini sa course folle encastrée dans une maison comme rapporté par le média Cleveland19.

Pas de blessures graves

Dieu avait donc manifestement envie de tout casser à Beachwood ce soir-là. Et puisque tant qu’à faire d’être stupide, autant l’être jusqu’au bout, la jeune femme ayant fait ça voyageait avec sa petite fille sur la banquette arrière. Mais dans son action complètement irresponsable, il semblerait manifestement qu’elle ait eu de la chance.

En effet, ni la conductrice ni sa fille n’ont été gravement blessées, se plaignant tout de même de légères blessures à la tête, et la maison percutée ne contenait pas d’habitants.

La conductrice risque d’être poursuivie en justice

La police qui a procédé à l’arrestation de la conductrice a rapporté ce qu’elle leur avait avancé comme justification à son geste. Elle voulait ainsi « tester sa foi en Dieu » au cœur d’une période difficile pour elle puisqu’elle a récemment été remerciée de son travail. Elle a également expliqué avoir voulu « laisser la peur s’en aller et se lancer ». Effectivement, elle s’est lancée, on ne peut pas dire le contraire.

Mais en réalité, elle s’est surtout lancée dans une belle procédure judiciaire puisqu’elle risque d’être poursuivie pour mise en danger de la vie d’autrui avec comme circonstance aggravante qu’il s’agisse d’un enfant et agression avec une arme mortelle, c’est-à-dire sa voiture.

Cela ne se fera cependant que s’il est prouvé qu’au moment des faits, la conductrice ne traversait pas une phase de crise mentale qui pourrait expliquer son geste. Les tests de drogue et d’alcool sont en tout cas revenus négatifs.

Plus sur le sujet