Candidat malgré lui d’une émission de télé-réalité, un jeune Russe implore de se faire éliminer

Candidat malgré lui d’une émission de télé-réalité, un jeune Russe implore de se faire éliminer
En participant à un télé-crochet de la télévision chinoise, Vladislav Ivanov ne pensait pas finir retenu contre son gré. Dénué de talent, le jeune Russe a toutefois réussi à séduire les téléspectateurs. À ses dépens.

Voilà une expérience dont se souviendra longtemps Vladislav Ivanov, un jeune mannequin russe à temps partiel, originaire de Vladivostok. La vie du jeune homme a en effet été complètement chamboulée depuis sa participation, involontaire, à un célèbre programme chinois à la recherche d’un nouveau boys band.

Produce Camp, également nommé Chuang 2021, est un télé-crochet chinois inspiré d’une émission sud-coréenne. Le programme, diffusé depuis début avril, met en compétition plus de 90 artistes désireux de faire partie des 11 membres élus par le public qui formeront un nouveau boys band à l’issue de la compétition. Et les règles sont très strictes.

Les candidats doivent tous cohabiter dans des dortoirs sur l’île de Hainan et n’ont pas le droit d’utiliser leur téléphone durant le tournage. Cependant, l’un d’entre eux n’a rien vu venir.

Un candidat surprise

À 27 ans, Vladislav Ivanov n’a pas vraiment eu le choix pour sa première expérience télévisée. Alors qu’il avait été embauché en tant que traducteur, le jeune homme a rapidement été repéré par les producteurs du show. Aussi s’est-il vu proposer une place parmi les candidats, comme il l’a confié au South China Morning Post :

Au départ, je suis venu pour aider mes deux amis japonais à apprendre le mandarin. Le directeur savait que je pouvais parler mandarin et que mon apparence était correcte. Il m’a donc demandé si je voulais essayer de vivre une nouvelle vie.

Une offre que Vladislav acceptera volontiers avant de vite se rendre compte que l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Vladislav Ivanov
Vladislav Ivanov @ YouTube

« Ne me faites pas aller en finale »

Malgré son manque de talent et de motivation certains, Vladislav Ivanov a su séduire les téléspectateurs chinois. Après sa première apparition et avoir avoué qu’il n’avait aucune connaissance en chant et en danse, l’imposteur a fait part de son envie de quitter la compétition le plus vite possible et déclaré qu’il n’avait aucunement l’intention de faire partie du boys band.

Mais celui-ci risquait une amende salée s’il venait à quitter la compétition de lui-même. En outre, ses admirateurs se faisaient un plaisir de le voir chaque jour de la semaine sur le petit écran. Aussi, le candidat malgré lui a-t-il tout tenté pour se faire éliminer d’une aventure qui commençait à lui peser fortement.

Des fans reticents

Au fil des épisodes, Vladislav Ivanov, Lelush, de son nom de scène, a enchaîné les prestations médiocres et supplié ses fans de voter pour son élimination. À bout, il avait insisté, presque imploré, face caméra :

Ne m’aimez pas, vous n’obtiendrez aucun résultat. S’il vous plaît, ne me faites pas aller en finale, je suis fatigué.

Finalement, le fan club de Lelush a lancé un appel pour libérer son idole et cesser de voter pour qu’il reste dans l’aventure. Le Russe sera éliminé, sans regret, lors du show du 24 avril 2021. Dès le lendemain, il recevra une pluie de compliments sur le site Weibo, l’équivalent du Twitter chinois.

Merci de votre soutien. Je peux enfin quitter mon boulot !

A-t-il remercié, soulagé.

Vladislav Ivanov aura su se faire remarquer. Il jouit désormais d’une petite popularité sur les réseaux sociaux, ce qui n’est bien évidemment pas pour lui déplaire.

Il a en effet été félicité par l’ambassade russe peu après son passage à la télévision chinoise et a reçu un accueil plus que chaleureux à l’aéroport de Pékin. Avant de prendre son avion pour rentrer en Russie, le traducteur était attendu par des centaines de fans désireux de l’apercevoir en personne.

Alors, Vladislav Ivanov fera-t-il son retour en Chine dans une prochaine émission ? Rien n’est moins sûr mais en attendant, il a su se faire connaître avec brio. À notre époque, une telle mésaventure vaut apparemment bien la gloire.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :