Une pompière renvoyée à cause de ses publications « trop osées »

Une pompière renvoyée à cause de ses publications « trop osées »
Presley Pritchard, une pompière américaine a été jugée un peu trop sexy sur les réseaux sociaux par son entreprise. Une décision incroyable.

Presley Pritchard est une petite star des réseaux sociaux. L’Américaine compte plus de 170 000 abonnés sur son compte Instagram. Mais son activité numérique vient de lui coûter son travail. On vous explique.

Presley Pritchard, reine du fitness

En effet, la pompière a été renvoyée par son ancien employeur, l’Evergreen Fire Rescue, une entreprise de premiers secours dans le Colorado au mois d’août dernier. Son employeur estimait qu’elle publiait des photos un peu trop sexy sur son compte Instagram. Des collègues et citoyens se seraient notamment plaints, arguant d’une frontière devenue floue entre professionnel et personnel. De fait, entre deux séances à la salle de sport ou à encore en bikini à la plage, elle s’affichait en uniforme de pompière.

Mais, Presley Pritchard ne semble pas vraiment décidée à se laisser faire, comme l’explique Vice. En effet, elle a déposé plainte pour licenciement abusif, estimant qu’elle a été renvoyée en raison de son genre. Certains de ses collègues masculins se montreraient eux aussi à la salle de sport ou en uniforme sur les réseaux sociaux, sans être renvoyés.

C’était quotidien. C’est très hypocrite. C’est nul. Les calendriers de pompiers sexy sont monnaie courante mais si c’était des femmes, tout le monde les traiteraient de salope. Pour les mecs, c’est normal.

explique ainsi la jeune femme.

Son employeur n’a pas souhaité commenter l’affaire qui fait désormais la Une de la presse internationale. A noter qu’elle n’est pas la seule à faire ça, puisqu’une policière au Texas s’est aussi faite remarquer dans le registre des clichés Instagram sensuels.

Plus sur le sujet