Jeune fille au pair à Londres pour améliorer son anglais, Sophie Lionnet, française âgée de 21 ans, est décédée le 19 septembre 2017. Le lendemain, alertés par les voisins inquiets de la présence d’une épaisse fumée et d’une horrible odeur, les pompiers ont découvert un cadavre carbonisé dans le jardin de Sabrina Kouider (35 ans) et Ouissem Medouni (40 ans), les employeurs de Sophie Lionnet.

Sabrina Kouider était persuadée que Sophie Lionnet s’était liée avec son ex, Mark Walton (père d’un de ses enfants), pour droguer et abuser sexuellement sa famille. Ce « complot » a depuis été qualifiée de « fiction complète » par le magistrat. Avec son compagnon, Sabrina aurait alors fait subir un véritable calvaire à la jeune femme décrite comme « inexpérimentée, timide et naïve ». Elle a fait l’objet de plusieurs interrogatoires violents et enregistrés par le couple. Sabrina Kouider et Ouissem Medouni avait même confisqué la carte d’identité de Sophie Lionnet ainsi que son portable. Ils ne la payaient également plus.

Dans la nuit de 18 au 19 septembre 2017, Sophie Lionnet aurait été torturée, battue et tuée.

Le parquet a déclaré :

Seuls Kouider et Medouni savent exactement comment ils ont tué Sophie mais l'accusation a pu prouver qu'elle était morte à la suite de violences intentionnelles et constantes, et pas par accident.

Meurtre de Sophie Lionnet : Sabrina Kouider et Ouissem Medouni condamnés à perpétuité !

Meurtre de Sophie Lionnet : La justice a rendu son verdict

Le procès avait débuté le 19 mars dernier à la cour criminelle de l'Old Bailey. Sabrina Kouider et Ouissem Medouni avaient plaidé non coupable de meurtre. Ils ne cessaient de s’accuser l’un l’autre du meurtre de la fille au pair.

Mardi 26 juin 2018, le couple français a finalement reçu une peine commune : la perpétuité ! C’est la prison à vie, assortie d’une peine de sûreté de trente ans, qui attend ceux qui, le 24 mai, ont été reconnus coupables. Cinq ans et demi de prison ont été retenus contre eux pour « obstruction à la justice » pour avoir tenté de brûler le corps de Sophie Lionnet.

Les médecins ont confirmé que Sabrina Kouider souffre de troubles mentaux et d’obsessions. Cependant, le juge Nicholas Hilliard est resté convaincu que le couple savait parfaitement ce qu’il faisait.

L’avocat de Sabrina Kouider, qui retournera dans un centre de détention spécialisé, a lu une lettre qu’elle a adressée à Sophie Lionnet et sa famille. Elle s’est dite « profondément désolée pour ce qui est arrivé à Sophie ». Elle a déclaré penser à elle tous les jours.

Selon l’AFP, 150 personnes étaient réunies pour les obsèques de Sophie Lionnet le 6 juin dernier dans l’Yonne à la cathédrale Saint-Étienne de Sens.