Mc Donald’s : Des asticots dans le burger d’une fillette à Aubagne

Mc Donald’s : Des asticots dans le burger d’une fillette à Aubagne
Un couple a découvert des asticots dans le burger de sa fille de 5 ans. Le sandwich a été acheté dans un restaurant Mc Donald's situé à Aubagne.

Le 26 août dernier, une jeune femme de 25 ans et son compagnon ont souhaité offrir un Happy Meal à leur fillette âgée de 5 ans. Mais à leur retour du drive, les jeunes parents ont découvert que le cheeseburger destiné à l’enfant était contaminé par des asticots.

Des dizaines de larves

Affamée, la petite fille s’apprêtait à déguster son repas avant d’être stoppée net par un détail peu ragoûtant :

On entend notre fille qui lâche un ‘aaaaah’. On regarde alors au fond de la boîte et là, horrible… Un asticot qui bougeait. Mon mari a immédiatement décidé de retourner au McDo pour faire constater la situation.

Rapporte la jeune maman à nos confrères de La Provence.

En réalité, des dizaines de larves ont envahi le sandwich.

Furieux, le père de famille décide de rapporter le burger au Mc Donald’s d’Aubagne Cami où il a été acheté.

Un geste commercial peu satisfaisant

Embarrassé, le gérant du fast food a proposé à la famille un remboursement total de ses achats ainsi qu’une semaine gratuite de repas au sein du restaurant. Mais ce geste n’a pas enthousiasmé les clients qui ont décidé de porter plainte :

Ils ne nous reverront pas ici. Le McDo on en est dégoûtés là ! (…) On trouve ça inadmissible. Il y a un manque certain de rigueur et d’hygiène.

Ce n’est pas la première fois qu’un établissement de l’enseigne américaine est confronté à ce genre de scandale. Gants ensanglantés, morceaux de dents… les menus proposés réservent parfois de bien mauvaises surprises.

Une menace pour la santé

Larves de mouches ou de diptères, les asticots sont dangereux pour l’homme dès lors qu’ils sont en contact avec la peau ou qu’ils sont ingérés. Les oeufs sont pondus sur de la viande stockée dans de mauvaises conditions d’hygiène et peuvent ainsi se retrouver dans la chaîne alimentaire. Pouvant provoquer des Myases luminales ou intestinales, ces derniers sont facteurs de maladies dans les pays en voie de développement. En 2014, l’ingénieur agronome Pierre Hinard avait dénoncé la présence d’asticots dans la viande commercialisée en grandes surfaces. Dans son livre Omerta sur la viande (éditions Grasset), ce fils d’éleveurs avait dévoilé les coulisses d’une usine de transformation aux pratiques douteuses.

Plus sur le sujet