L’escroc des cœurs accusé d’avoir trompé des dizaines de femmes

L’escroc des cœurs accusé d’avoir trompé des dizaines de femmes
Un escroc de 33 ans est accusé d'avoir arnaqué sentimentalement des dizaines de femmes dans toute la France. Il vient d'être condamné par la justice.

C’est une histoire qui pourrait « presque » se décliner en film sur le modèle de L’Arnacoeur, la comédie romantique avec Romain Duris sortie en 2010. Mais l’histoire de Kevin M., un escroc qui vient d’être condamné par le tribunal d’Angers, est beaucoup plus sombre et surtout plus difficile pour nombre de ses victimes.

Un escroc spécialisé sur les sites de rencontres

Le 8 juin dernier, il a été condamné à trois ans de prison, dont un avec sursis par le tribunal correctionnel d’Angers. A 33 ans, il était jugé pour de nombreuses arnaques. Mais cet escroc s’est spécialisé au fil des années dans ce que l’on nomme les arnaques « sentimentales ». A travers des sites de rencontre, il faisait la connaissance de femmes célibataires afin de les séduire et de leur voler de l’argent.

Pourtant, Kevin M. présentait bien au premier abord. Il prétendait être propriétaire de bar ou encore ancien footballeur professionnel. Sillonnant la France, il aurait fait plus de 20 victimes, selon le Parisien. Mais son nom apparaîtrait dans pas moins de 80 affaires !

Celle qui serait sa première victime, se nomme Emilie. Elle aurait perdu 20.000 euros en un mois et demi de relation avec lui. Comment ? Lui faisant miroiter de grands projets, il l’a convaincue de contracter des prêts bancaires ou encore de se porter garant pour louer un appartement. Selon elle, l’escroc cible des femmes qui sont « fragiles » à un moment de leur vie.

C’était mon cas, j’étais célibataire depuis un moment. Comme les autres victimes que je connais, nous avons toutes de bonnes situations professionnelles. Il joue sur la corde sensible. C’est un arnacœur.

Emilie a même femme une tentative de suicide, avant de finalement porter plainte en 2014. Malgré les plaintes de plusieurs victimes et un contrôle judiciaire, l’escroc avait réussi à refaire sa vie dans le sud du pays. Il a finalement été appréhendé à Perpignan, à l’occasion d’un banal contrôle routier en début d’année. L’illusion a pris fin.

Plus sur le sujet