Cette femme a failli mourir à cause d’un café chez McDonald’s

Cette femme a failli mourir à cause d’un café chez McDonald’s
Savannah Kyriazopoulos accuse McDonald's de lui avoir servi la mauvaise boisson ce qui aurait déclenché une allergie presque fatale.

Les allergies peuvent rendre la vie impossible à ceux qui en souffrent. Certains sont allergiques au froid, d’autres à l’eau ou encore au poisson. Dans tous les cas, cela demande souvent une attention de tous les instants. Mais cela ne suffit pas toujours comme le démontre l’histoire de Savannah Kyriazopoulos.

Savannah Kyriazopoulos fait un choc anaphylactique

Cette jeune femme de 24 ans vit à Dapto, une ville de Nouvelle-Galles-du-Sud, en Australie et souffre d’une allergie aux noix. En théorie, cela ne lui pose pas de problème. Il s’agit simplement de faire attention. Mais, le 11 février dernier, après une visite dans un McDonald’s local, la jeune blogueuse a vécu une terrible expérience.

Selon le Daily Mail, Savannah Kyriazopoulos commande ce jour-là un latte, une boisson qui contient normalement du café et du lait. Puis, elle prend la route tout en buvant son café. Mais au bout de quelques gorgées, le pire se produit. Sa gorge commence à se serrer et la jeune femme fait un choc anaphylactique.

D’après elle, les employés lui auraient servi un latte au lait d’amandes, contenant des noix. Alors qu’elle commence à manquer d’air, Savannah Kyriazopoulos perd le contrôle de sa voiture et a un accident.

J’ai vu ma vie défiler devant mes yeux, tout est devenu noir, je n’arrivais plus à respirer.

Encore consciente, elle réussit finalement à s’injecter de l’adrénaline. Puis, sa sœur, qu’elle a pu contacter l’emmène à l’hôpital. Désormais saine et sauve, elle blâme les employés de McDonald’s qu’elle avait pourtant prévenus.

En le goûtant, je me suis dit que la saveur était inhabituelle, mais j’ai d’abord pensé qu’ils avaient mis plus de sucres. Heureusement, je n’étais pas très loin de chez moi et sur une rue tranquille lorsque la réaction est arrivée. Si j’avais été sur une autoroute, l’issue aurait pu être bien pire. (…) Le personnel médical m’a dit que si j’étais arrivée 5 minutes plus tard, je n’aurais plus été là pour vous en parler.

Mais McDonald’s nie qu’une erreur ait été commise en s’appuyant notamment sur les enregistrements des caméras de surveillance. Savannah Kyriazopoulos ne devrait en tout cas pas y retourner de sitôt.

Plus sur le sujet