MegaUpload

Après la demande des utilisateurs de Megaupload de pouvoir récupérer leurs données légales, article que vous pouvez lire ici, voici une nouvelle demande, celle de la justice Néo-Zélandaise cette fois-ci.

Lors de la perquisition du domicile de Kim Dotcom, fondateur du site Megaupload, le FBI avait saisit pas moins de 130 ordinateurs contenant à eux tous 150 téraoctet de données.

Il apparait aujourd'hui que la copie des données trouvées sur ces ordinateurs aurait était faites avant même qu'une décision concernant ces dites données ai été prise par le tribunal compétant.

La justice Néo-Zélandaise joue donc sur ce vice de procédure pour signifier au FBI de restituer dans les plus brefs délais toutes les données copiées sur les ordinateurs de Kim Dotcom lors de cette saisie.

Le FBI quand a lui prône que le cryptage des donnés ralentit grandement la procédure d'envoi et qu'il faudra compter une cinquantaine de jours pour que tout soit transféré. Allégation que réfute la justice Néo-Zélandaise qui estime que le FBI à les moyens technique de régler cela très rapidement.

Il est claire que le bras de fer judiciaire engagé par les deux parties n'est pas prêt d'aboutir.