Le Canada sous la coupe d’un nouveau «Dépeceur»

Le Canada sous la coupe d’un nouveau «Dépeceur»

Toronto un nouveau dépeceur

Après un pied, la police de Toronto a découvert une tête coupée près d’une rivière. L’histoire rappelle l’affaire de Luka Magnotta, surnommé le « dépeceur de Montréal ».

Toronto, une ville habituellement connue pour ses lacs, fait aujourd’hui la une suite aux macabres découvertes de ces derniers jours. Une tête décapitée a été trouvée dans un parc situé près de la rivière Credit (à Mississauga dans l’Ontario), non loin du lieu où a été trouvé un pied, tout juste la veille.

La confirmation qu’il s’agisse d’un seul et même corps n’a pas été apportée, mais les autorités disent travailler selon cette hypothèse :

« Nous pensons évidemment qu’il s’agit d’un meurtre et nous traitons l’affaire en conséquence » a déclaré le porte-parole de la police locale, Randy Cowan.

Selon le média canadien The Globe and Mail, la police ignore encore si le reste du cadavre se situait sur les abords de la rivière ou si le courant avait emmené la tête et le pied de plus loin. Si c’est le cas, le lac Ontario devra être sondé, jusqu’à 1000km du lieu de découverte des parties du ou des corps.

Pour l’inspecteur Cowan, une longue enquête commence, compliquée par de nombreuses disparitions que touche cette région :

«Il y a un nombre incalculable de disparitions par ici. Nous allons maintenant recouper les cas non résolus avec les éléments de cette affaire» affirme t’il. Un véritable « puzzle humain » débute.

L’effroi des habitants de Toronto se ravive, tout juste après l’affaire de Luka Magnotta, qui avait tué un étudiant chinois et envoyé ses membres à des écoles et partis politiques. La peur consume petit à petit la ville canadienne, même si la police étudie encore toutes les hypothèses.

Plus sur le sujet