Un mémorial en hommage à Steve Jobs représentant un iPhone géant et installé en janvier 2013 vient d'être démantelé dans l'université de Saint-Pétersbourg dans laquelle elle avait été installée. Le motif: l'iPhone est un symbole de « propagande gay ». Cette opération a été effectuée suite au coming out de Tim Cook

En Russie, l'homosexualité est un sujet tabou. Souvenez-vous, Conchita Wurst a choqué Poutine estimant que l'artiste ne pouvait pas représenter l'Eurovision. Ce dernier a alors souhaité crée son propre Eurovision russe et appelé les pays à boycotter le prochain Eurovision. Les  autorités russes ne sont pas tolérants envers la communauté gay au point que des sociétés privées prennent partie.

ZEFS, un groupe russe avait installé en janvier 2013 une sculpture représentant un iPhone de 2 mètres dans la cour d'une université de Saint-Pétersbourg, en hommage au co-fondateur d'Apple, Steve Jobs. Suite au coming-out de Tim Cook, le successeur de Jobs à la tête de la firme de Cupertino, le groupe ZEFS a estimé que ce mémorial n'avait plus lieu d'être.

Le groupe russe se réfère à une loi luttant contre la « propagande gay », en vigueur dans le pays depuis l'année dernière, et largement encouragée par le président Vladimir Poutine. ZEFS devait donc se mettre en conformité :

 En Russie, la propagande gay et autres perversions sexuelles entre mineurs sont interdites par la loi.

et justifie que le mémorial était placé  dans

une zone d'accès direct pour les jeunes étudiants et universitaires.

Maxim Dolgopolov, le chef de file de ZEFS, a fait un discours assez improbable annonçant le démantèlement de l'iPhone géant  :

Suite à la propagande sodomite du chef d'Apple, la sculpture s'oppose désormais à la fois à la culture russe et à notre législation. Maintenant, il est clair que les iPhone sont plus dangereux que les cigarettes ou les drogues, dans la mesure où cette marque technologique devient un symbole de péché sodomite. Les gens raisonnables à travers le monde vont commencer à rejeter les produits d'Apple en masse.

Pour se dédouaner, les relations publiques de l'université ont déclaré qu'il s'agit d'une simple opération de maintenance. Le service de presse de ZEFS contredit les propos de ces derniers en confirmant que le sort de la sculpture serait fixé le 1er décembre prochain.

Le coming out de Tim Cook a fait beaucoup jaser et surtout alimenté la presse. De nombreux médias ont salué son geste et sa déclaration sur son orientation sexuelle :

 Tim Cook vient de changer l'Amérique d'une façon dont Steve Jobs n'aurait jamais pu le faire

selon Huffington Post. Le New York Times pense que cette annonce va

faire écho dans le monde de l'entreprise, spécifiquement auprès des jeunes, qui sont la future génération de chefs d'entreprise.

D'autres médias comme Financial Times déplore le tapage médiatique autour des propos de Tim Cook :

 Le choix de rendre publique son homosexualité ne devrait pas être un événement en 2014, mais ça l'est.

La chaîne américaine CNBC estime que ce coming out n'aura pas d'impact négatif pour Apple :

 L'iPhone n'est pas gay, c'est Tim Cook qui l'est. Apple fera des ventes grâce à ses produits, pas à l'orientation sexuelle de son patron.

En Russie, le coming out public du PDG d'Apple ne passe pas. D'ailleurs un membre du parlement a déclaré que Tim Cook devrait y être interdit de territoire.

Beaucoup de bruit pour rien. Qu'en pensez vous ?