Kim Dotcom: Retournement de situation dans l’enfer Megaupload

Kim Dotcom: Retournement de situation dans l’enfer Megaupload

Après la fermeture de Megaupload, l’homme d’affaire allemand Kim Dotcom, fondateur du site éponyme attend son traitement juridique.

L’arrestation en Nouvelle-Zélande de Kim Dotcom, fondateur du site Megaupload, avait provoqué un raz de marée sur la toile entraînant la fermeture du plus gros site de téléchargement sur Internet. Il y a 7 mois déjà. La justice américaine devra cependant attendre pour le juger.

En effet, la justice néo-zélandaise n’entend pas pour l’heure l’extrader et l’envisagerait peut-être à compter du 25 mars 2013. Revirement de situation donc à la veille d’une décision de justice prévue en août prochain.

Les raisons sont claires pour Maître Willy Ake, l’un des avocats de Kim Dotcom, le FBI n’a pas suivi la procédure en perquisitionnant. Les ordinateurs personnels de son client ont été piratés et les données ont été transmises aux autorités américaines sans en informé la police néo-zélandaise. Ce vice de procédure, à défaut de permettre son jugement, sert les intérêts des avocats de Kim Dotcom qui peaufinent sa défense.

Plus sur le sujet