John Lennon : Son meurtrier demande une nouvelle fois sa liberation

John Lennon : Son meurtrier demande une nouvelle fois sa liberation

John Lennon : Son assassin demande sa libération

Pour la 7ème fois, le meurtrier de John Lennon, Mark David Chapman, va demander sa remise en liberté.

Agé de 25 ans lors de sa condamnation à la prison à perpétuité en 1981, l’assassin de John Lennon a déjà demandé relaxe à six reprises, depuis la fin de sa peine de sûreté en 2001. Le conseil en avait jugé autrement, ce meurtre étant un «acte prémédité, insensé et égoïste», et la liberté conditionnelle «inappropriée et incompatible avec le bien-être de la communauté».

Selon le « Daily Mail », il devrait clamer sa liberté cette semaine lors d’une audience, et le conseil devrait prendre une décision avant la fin de semaine, selon Linda Foglia, membre des services pénitentiaires de New York.

Incarcéré dans la prison de haute sécurité de Wende, à Alden, dans l’Etat de New York, l’homme veut se racheter une conduite. Il a raconté qu’à l’époque, il cherchait un «moment de notoriété». «J’ai pris une horrible décision, celle de tuer un autre être humain, mais à cet instant-là, c’était ma décision», a-t-il confié. «J’avais l’impression qu’en abattant John Lennon, je deviendrais quelqu’un». Celui qui a tiré à 5 reprises le 8 décembre 1980 sur l’ancien Beatles, sous les yeux de sa femme Yoko Ono, devra une fois encore expliquer son geste pour convaincre le conseil pour sa mise en liberté.

La tâche risque d’être difficile, surtout qu’en 2010, 75 lettres de contestation à sa libération avaient été envoyées au pénitencier, dont celle de Yoko Ono. Sa position reste encore inchangée selon l’avocat de la veuve du chanteur. En 2010, elle confiait avoir :

«Peur qu’il fasse ressurgir le cauchemar, le chaos et la confusion une fois encore. Les deux enfants de John et moi-même, nous nous sentirions en insécurité pour le restant de nos vies».

Plus sur le sujet