Il faut sauver le « soldat » Boutin

Il faut sauver le « soldat » Boutin

En politique comme dans la vie, il y a des gagnants et des perdants. Loin des 25 % réalisés par le Front National, Force Vie n’a obtenu que 0.5 % des voix. Résultat, le parti de Christine Boutin est à deux doigts de la banqueroute et sa présidente lance un appel au don pour redresser la barre.Le « Boutinthon » est lancé, c’est le moment de prouver votre générosité.

Christine Boutin a décidé qu’il était temps qu’elle prenne la parole afin que son parti politique continue à exister. La plus virulente adversaire du mariage pour tous a lancé ce matin dans l’Écho républicain un véritable appel au don :

Pour l’instant, j’ai des problèmes financiers réels à régler. Mon score fait que je ne suis naturellement pas remboursé de ma campagne qui revient à 280.000 €. Rien que les affiches, les bulletins de vote et la profession de foi, ça coûte déjà 150.000 €. C’est énorme. Je vais demander à ceux qui me font confiance depuis longtemps de faire preuve de générosité. On verra bien. Une campagne, c’est excessivement cher. Et ces 150.000 € ne concernent que l’Ile-de-France. Dans toutes les circonscriptions, c’est à peu près le même montant. Le très beau meeting national, que nous avons organisé, a coûté 40.000 €. La démocratie a un coût. Mais il faut savoir ce que l’on veut. Je suis une femme de conviction. J’ai un mari magnifique qui m’accompagne dans tout ça et on n’est pas là pour s’enrichir. Là, on est plutôt sur la paille ! Maintenant, rien n’est définitif, car si un certain nombre d’électeurs se manifestent et me donnent chacun un ou deux euros, ce sera parfait !

Comme vous l’aurez compris, Christine Boutin annonce qu’elle lance une sorte de « Boutinthon » tout comme les dirigeants de l’UMP en 2012 qui avait mis en place le « Sarkothon » afin de renflouer les caisses du parti suite à l’invalidation des comptes de campagne par le Conseil Constitutionnel.

La grande question que se posent tous les fans de Christine Boutin est de savoir si cette cruelle défaite aux dernières élections européennes et surtout le fait que son parti soit à deux doigts de mettre la clé sous la porte sonne le glas de ses espérances politiques. Visiblement agacée, la présidente de Force Vie explique qui lui en faut « beaucoup plus » pour jeter l’éponge : 

Les élections européennes sont très différentes des autres. Elles sont, normalement, beaucoup plus sur les idées, le projet. Elles sont beaucoup moins incarnées par un candidat que les élections municipales, législatives, sénatoriales et présidentielles. C’était une opportunité qui se présentait de pouvoir défendre mes idées. J’aurais pu faire du travail au Parlement européen. Ce n’est pas le cas. Je ne vais pas me mettre sous un train. Ça ne le mérite pas. Je suis engagé en politique et je ne baisse pas les bras. Même si le courant de pensée que je représente n’a pas été un franc succès. Je ne suis pas atteint du tout. Près de 130.000 personnes ont voté pour Force Vie et je sais qu’elles sont vraiment convaincues. Ce sont des semences pour le développement du projet que nous portons et que nous allons porter dans les années à venir. Je vais aider tous ces jeunes à rentrer dans la politique et à en comprendre l’enthousiasme. Après l’engagement religieux, l’engagement politique est le plus bel engagement.

Fière de ses opinions, Christine Boutin est très déçue que ses idées n’arrivent pas à trouver plus d’échos au cœur de la population française. Maintenant, elle ne désarme pas et explique qu’il y a une trentaine d’années, le Front national connaissait aussi des scores aussi faibles qu’elle avant de devenir en 2014 l’un des partis politiques les plus puissants du pays :

La politique, c’est quelque chose de très lent, mais il y a un champ de réflexion politique qui s’ouvre devant nous.

Alors, que vous soyez oui ou non d’accord avec les idées que développe Christine Boutin, nous vous demandons de faire un petit geste. Non pas que nous souhaitons absolument que son parti subsiste, car à Potins, nous ne faisons jamais de politique, mais, il serait triste dans les semaines qui arrivent, que nous vous expliquions que l’ancienne conseillère de Nicolas Sarkozy durant la campagne présidentielle de 2007 (eh oui !) doivent pointer à la soupe populaire pour continuer à exercer ses « talents ».

Non, vraiment sans rire, cet appel à un « Boutinthon » est une véritable farce et nous espérons beaucoup par le biais de vos commentaires que vous nous le fassiez comprendre.

Pensez-vous que Christine Boutin a raison de lancer un appel au don pour que son parti Force Vie subsiste ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :